Viens discuter et rencontrer des ados comme toi !
 
AccueilLe ForumFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Continue l'histoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 20
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 13:30

En arrivant en classe, 4 hommes en costumes noir l’attendait, devant le regard abasourdi de ses camarades. L'un d'eux l'approcha et lui dit...

"Nicolas, nous devons te parler en privé."

Nicolas acquiesça, puis ils sortirent de l'école.

-Ecoute moi bien Nicolas, tu cour un grave danger en restant dans cette ville, des gens en ont après ton pouvoir!

-Mais comment êtes vous au courant?

-Nous sommes des agents du CPI, le comité de protection des irréguliers, nous allons t'emmener dans notre centre d'entrainement au japon pour que tu puisse maitriser ton don et éviter que tu perturbe les autres personnes accidentellement avec, nous te protègerons également des "récolteurs".

En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Nicolas était dans un convoi en destination de l'aéroport, où il continuait de poser des questions aux agents...
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 16:50

Dans les tous les bouquins de S.F qu'il avait lu, les héros sont toujours surpris et nie toujours lorsqu'on leur annonce qu'ils sont spéciaux. Ils nient en bloc, disent que c'est pas possible, crient au et fort qu'lis sont normaux et ne font pas avancer l'intrigue pendant deux bons chapitres. Mais là non. Il semblait à Nicolas que ce jour là arriverait et que ce qu'il se passait devant ses yeux n'était que le début d'une palpitante aventure. Non, pas qu'il avait une âme d'aventurier mais, après tout, il n'avait rien à perdre, et les années de passivité et d'ignorance qu'il avait passé lui semblait si longues et si ennuyeuse qu'il s'était juré de ne pas raté une occasion de comprendre qui il était si cette dernière se présentait.
Or elle se présentait.

Nicolas était dans une Mercédès noire, sur la banquette arrière, coincé entre deux hommes en noir. La disposition de la voiture était telle que deux banquette de cuir se faisait face. Une vitre teinté le séparé de l'avant de véhicule de sorte qu'il ne voyait pas le conducteur. Nicolas était assis dans le sens de la marche. En face de lui se tenait une femme aux cheveux roue retenue en l'air par un chignon. Elle portait un tailleur bleu sombre. Elle devait être un peu plus jeune que la mère de Nicolas.
Personne ne parlait.
Nicolas était pensif. Tout ce qu'il voulait toujours savoir était à porté de main.
Il se résolu enfin à briser le silence :
"Où allons-nous ?"
C'était idiot, il savait pertinemment qu'il allait au Japon mais il fallait bien commencer par quelque chose.
" En premier temps ne allons passer chez toi. Tu as le droit à 3 bagages maximum. Tu prendras des affaires personnelles. Prends conscience que tu ne retournera jamais chez toi. Il est inutile de prendre des denrées alimentaires. Nous te fournirons cela. Notre rôle est de t'escorter jusqu'à l'école où tu sera pris en main. "
Elle marqua une pause :
"Tu es spécial Nicolas, tu l'a toujours su. Tu es loin d'être le seul mais sache que même dans notre monde, tu es différents."
-Mais, je suis quoi au juste ?
-Tu es un Irrégulier.
-Un quoi ?
- Tu es humain. Tu fonctionnent comme un être humain standard, tu respires, tu meures comme tout le monde mais tu possède une faculté en plus. C'est ce qui fait de toi un irrégulier. Un irrégulier est capable de plier le monde matérielle à sa volonté et de métriser les 5 éléments.
-Mais il y'en a seulement 4 : la terre le feu, l'air et l'eau.
-Il y en a un cinquième : la Psyché. C'est un élément complexe. Rare sont ceux qui peuvent le maitriser, il englobe l'esprit, la conscience, la mémoire d'une personne mais il représente aussi l'espace et le temps. C'est le plus dangereux.
En règle général, un irrégulier né avec un élément déjà en lui : c'est son élément familier. Il aura beaucoup plus de faciliter de l'utiliser que les autres."
Elle le regarda droit dans les yeux.
" C'est sur ce point là que tu es spécial. C'est pour ça que tu es dangereux.
Tu maîtrises la Psyché."
Il sembla à Nicolas que son cœur avait raté un battement.



Et bah dis donc, il semble que j'étais inspirée là... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Guerilla
Petit Bavard
Petit Bavard


Messages : 22
Date d'inscription : 16/04/2014

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 17:08

Nicolas voyait défiler devant lui un grand nombre de questions et de doutes. Il n'en fallait plus pour le mettre dans un état d'angoisse.
Les 4 hommes situés en face de nicolas avait l'air de chuchoter et parlaient sans doute de ses pouvoirs.
Nicolas lui ne pouvait plus attendre et se mit à questionner les agents pour tenter de comprendre la situation non ordinaire dans laquelle il se trouve.

Nicolas : Hey ! Vous m'enlevez de mon école puis vous me foutes la-dedans comme si vous en aviez le droit !
J'ignore complètement qui vous êtes ! Alors maintenant vous allez tout de suite faire demi tours et me ramener chez moi ! Je ne dirais rien à personne
si vous vous dépêchez compris ?

Un agent : Nous te l'avons déjà dis, nous sommes des agents du CPI, et nous sommes ici pour te protéger.

Nicolas : Des agents du CPI ?! Haha c'est une blague ! Je n'en ai rien à foutre que vous soyez des agents du CPI où je ne sais quoi !
Vous êtes des gens louche et rien ne me laisse penser que vous ne me ferez pas de mal ! je vous ai dis de faire demi tour et de me ramener
immédiatement chez moi !

Un agent : Je pense que tu as besoins d'en connaître un peu plus sur l'origine de cette mission, Nous appartenant à un des sous-groupe du groupe d'élite qui est chargé des enlèvement lorsque qu'une personne particulière est en danger d'une quelconque façon. Le dirigeant de ce groupe est une femme nommé Naomi.
Je pense que tu es conscient de la puissance dû au multiple pouvoir de tes pupilles n'est-ce pas ?

Nicolas *surpris* : Les pouvoirs de mes yeux ? Comment vous le savez ? Et puis qu'est ce que ça peut faire ! Qui me dits que vous n'en avez pas après mes pouvoirs ?! et que cette Naomi n'est pas simplement la méchante hein ? Ramenez moi chez moi tout de suite !

Un agent : Non nous ne te ramènerons pas chez toi. Nous te l'avons dit tu cours un grand danger ... de plus nous somme presque arrivé.
Tu feras bientôt la connaissance de Naomi qui connait tout des individus ayant existé de ton espèce maniant le pouvoirs des pupilles. Elle t'apprendras de nombreuses choses et t'initiera au maniement de tes yeux pour pouvoir utiliser tes pouvoirs sans causer aucun soucis aux autres.

Nicolas : Mais je n'en ai rien à foutre de mes pouvoirs ! Laissez moi !

L'agent : Pourtant nous savons bien que les individus de ton espèce voient leurs pouvoirs échapper à leurs volonté. Pas vrai ?
Le pouvoirs de tes pupilles est un grand dangers pour les autres si tu ne les manie pas correctement ! Il suffit que tu sois en colère pour que ces pouvoirs surgissent
et causent de nombreux désagrément. L’espèce à laquelle tu es issu est appelé sous le nom de Velture en rapport avec la planète Velte.

Nicolas *en pleure* :Qu'est ce que vous racontez ?! C'est une blague ! je rêve ?!

L'agent : C'est dur à avaler mais qu'en ai t'il de tes pouvoirs ? Un humain ne les possède pas.
Cette information par rapport à ton espèce et ta planète vient des très longues recherches de Naomi et de son équipe de chercheurs.
Après toutes les analyse biologique qu'a mené Naomi, elle en est arrivé à cette conclusion. Tu est issu d'une espèce qui autrefois vivait sur la planète Velture ... Les habitants de cette planètes sont exactement de la même apparence que les humains, à un détails près, leurs pupilles !

Nicolas n'avait pas l'air de comprendre tout à fait la situation dans laquelle il était mais cela ne faisait aucun doute qu'il commençait à croire ce que disait les agents.
Arrive le moment où les agents commence à lui expliquer comment la planète Velture, et comment et pour quelles raisons Les Velturiens l'ont envoyé sur terre alors qu'il existait sous forme de cellule hibernante dans une capsule.

Revenir en haut Aller en bas
Guerilla
Petit Bavard
Petit Bavard


Messages : 22
Date d'inscription : 16/04/2014

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 17:08

Nicolas voyait défiler devant lui un grand nombre de questions et de doutes. Il n'en fallait plus pour le mettre dans un état d'angoisse.
Les 4 hommes situés en face de nicolas avait l'air de chuchoter et parlaient sans doute de ses pouvoirs.
Nicolas lui ne pouvait plus attendre et se mit à questionner les agents pour tenter de comprendre la situation non ordinaire dans laquelle il se trouve.

Nicolas : Hey ! Vous m'enlevez de mon école puis vous me foutes la-dedans comme si vous en aviez le droit !
J'ignore complètement qui vous êtes ! Alors maintenant vous allez tout de suite faire demi tours et me ramener chez moi ! Je ne dirais rien à personne
si vous vous dépêchez compris ?

Un agent : Nous te l'avons déjà dis, nous sommes des agents du CPI, et nous sommes ici pour te protéger.

Nicolas : Des agents du CPI ?! Haha c'est une blague ! Je n'en ai rien à foutre que vous soyez des agents du CPI où je ne sais quoi !
Vous êtes des gens louche et rien ne me laisse penser que vous ne me ferez pas de mal ! je vous ai dis de faire demi tour et de me ramener
immédiatement chez moi !

Un agent : Je pense que tu as besoins d'en connaître un peu plus sur l'origine de cette mission, Nous appartenant à un des sous-groupe du groupe d'élite qui est chargé des enlèvement lorsque qu'une personne particulière est en danger d'une quelconque façon. Le dirigeant de ce groupe est une femme nommé Naomi.
Je pense que tu es conscient de la puissance dû au multiple pouvoir de tes pupilles n'est-ce pas ?

Nicolas *surpris* :  Les pouvoirs de mes yeux ? Comment vous le savez ? Et puis qu'est ce que ça peut faire ! Qui me dits que vous n'en avez pas après mes pouvoirs ?! et que cette Naomi n'est pas simplement la méchante hein ? Ramenez moi chez moi tout de suite !

Un agent : Non nous ne te ramènerons pas chez toi. Nous te l'avons dit tu cours un grand danger ... de plus nous somme presque arrivé.
Tu feras bientôt la connaissance de Naomi qui connait tout des individus ayant existé de ton espèce maniant le pouvoirs des pupilles. Elle t'apprendras de nombreuses choses et t'initiera au maniement de tes yeux pour pouvoir utiliser tes pouvoirs sans causer aucun soucis aux autres.

Nicolas : Mais je n'en ai rien à foutre de mes pouvoirs ! Laissez moi !

L'agent : Pourtant nous savons bien que les individus de ton espèce voient leurs pouvoirs échapper à leurs volonté. Pas vrai ?
Le pouvoirs de tes pupilles est un grand dangers pour les autres si tu ne les manie pas correctement ! Il suffit que tu sois en colère pour que ces pouvoirs surgissent
et causent de nombreux désagrément. L’espèce à laquelle tu es issu est appelé sous le nom de Velture en rapport avec la planète Velte.

Nicolas *en pleure* :Qu'est ce que vous racontez ?! C'est une blague ! je rêve ?!

L'agent : C'est dur à avaler mais qu'en ai t'il de tes pouvoirs ? Un humain ne les possède pas.
Cette information par rapport à ton espèce et ta planète vient des très longues recherches de Naomi et de son équipe de chercheurs.
Après toutes les analyse biologique qu'a mené Naomi, elle en est arrivé à cette conclusion. Tu est issu d'une espèce qui autrefois vivait sur la planète Velture ... Les habitants de cette planètes sont exactement de la même apparence que les humains, à un détails près, leurs pupilles !

Nicolas n'avait pas l'air de comprendre tout à fait la situation dans laquelle il était mais cela ne faisait aucun doute qu'il commençait à croire ce que disait les agents.
Arrive le moment où les agents commence à lui expliquer comment la planète Velture, et comment et pour quelles raisons Les Velturiens l'ont envoyé sur terre alors qu'il existait sous forme de cellule hibernante dans une capsule.
Revenir en haut Aller en bas
Guerilla
Petit Bavard
Petit Bavard


Messages : 22
Date d'inscription : 16/04/2014

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 17:09

Triple post (avec celui là) dsl :/
Revenir en haut Aller en bas
Guerilla
Petit Bavard
Petit Bavard


Messages : 22
Date d'inscription : 16/04/2014

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 17:18

Oulah Luciole à déjà raconté la suite :s
Libre à vous de choisir quelle suite continuer en fonction de.
Revenir en haut Aller en bas
Guerilla
Petit Bavard
Petit Bavard


Messages : 22
Date d'inscription : 16/04/2014

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 17:19

Oulah Luciole à déjà raconté la suite :s
Libre à vous de choisir quelle suite continuer en fonction de.
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 20
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 17:28

On part dans 2 réalité alternative x'DDDDD
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 17:38

Si je suie bien la situation. Guerilla et moi avons tout deux écris la suite de Joxuss mais j'ai répondu la première et Guerrila n'a pas vu que j'avais répondu et donc a posté sa propre suite.

Bon, je suis d'accord avec Guerilla. La personne qui continuera choisira entre ma version ou celle de Guerilla en fonction de sa préférence.
Je propose que, pour simplifier la lecture, la version qui ne sera pas retenu sera supprimé par l'utilisateur.

Guerilla, ne sois pas désolé a cause de tes posts successifs. Tu peut supprimer le message en trop en cliquant sur Edit, en haut de ton message. Vu que j'explique assez mal la procédure voici ce que la FAQ explique à ce sujet

A moins que vous soyez l'administrateur ou modérateur du forum, vous pouvez seulement éditer ou supprimer vos propres messages. Vous pouvez éditer un message (parfois seulement après un certain temps après qu'il soit posté) en cliquant sur le bouton Editer du message concerné. Si quelqu'un a déjà répondu à votre message, vous trouverez un petit morceau de texte en dessous de votre message en retournant le lire, indiquant le nombre de fois que vous l'avez édité. Ce petit texte n'apparaîtra pas si personne n'a répondu, il n'apparaîtra pas non plus si un modérateur ou un administrateur édite le message (ils devraient laisser un message expliquant ce qu'ils ont modifié et pourquoi). Veuillez noter qu'un utilisateur ne peut pas supprimer un message une fois que quelqu'un y a répondu.

Voilà

PS à l'intention de la personne qui  va continuer l'histoire : qu'elle ne s'inquiète pas pour son choix. Ni moi ni Guerilla ne lui en tiendra rigueur...
Revenir en haut Aller en bas
Guerilla
Petit Bavard
Petit Bavard


Messages : 22
Date d'inscription : 16/04/2014

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 15 Mar 2015 - 18:12

Arghh oui pendant que je composait ma suite tu as terminé et posté la tienne :/
Sinon j'ai cliqué sur éditer mais je vois aucun bouton pour supprimer mon message une fois dans la page éditer :/ comment on fait xD ?
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Mer 6 Mai 2015 - 14:35

Heu.... ça commence à être dure de trouver une façon sympa de dire que je me sens un peu seule et que se serait cool que quelqu'un continue l'histoire...

Désolé pour ce message....

Voilà Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Clémence
The King
The King
avatar

Messages : 441
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 17
Localisation : Into the wild & In Machina

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Mer 6 Mai 2015 - 23:42

J'aimerai bien mais sur tablette c’est compliqué et ça me prend plus de temps... je promet que dès que mon ordinateur est réparé je continue cette histoire *.* je le jure sur la sainte patate !

Encore désolée pour ce message quelque peu... inutile... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Ciatile
The King
The King
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 17
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Ven 8 Mai 2015 - 14:11

Oups désolé ! Ca fait bien un mois que je suis pas venue sur ce site. Je reprends avec la suite de Luciole Smile
Vous me croyez si je vous dis que j'avais fait un PUTAIN de pavé et que j'ai actualisé la page SANS LE FAIRE EXPRES ?!!! BORDEL DE... Hum. Je suis dégoûtée. Je vais recommence de suite pour pas oublier.

~

-Je... je ne comprends pas... Le Psyché ? Non, je... Non...
Nicolas disait cela alors qu'au fond de lui, il savait bien que si, il était différent. Depuis tout petit, il pouvait savoir comment se sentaient ses camarades de classes. Il arrivait même que quand sa mère était triste il... sa mère... Il avait oublier ses parents ! Il ouvrit de grands yeux et cria presque :
- Attendez ! Il faut que vous me déposiez au restaurant de mes parents, ou que vous envoyez quelqu'un les chercher pour qu'ils viennent avec moi au Japon et...
Avant même de finir sa phrase, il comprit. Le femme en face de lui baissait les yeux. Un lourd silence rempli l'habitacle. Après quelques longues secondes, il se décida et prononça d'une voix plus faible que prévu :
- Mes parents viennent avec moi, pas vrai ?
Il sentait les larmes lui monter aux yeux.
- On ne peut pas prendre le risque que quelqu'un de normal apprenne l'existence des Irréguliers, s'emporta la femme en faisant de grands gestes théâtraux Ne sois pas aussi égoïste ! Tu ne comprends donc pas ? Comment crois-tu que le commun des mortel prendrait le fait que quelqu'un capable de lire dans ses pensées et de prédire le moindre de ses fait et gestes existe ? Avec le sourire ? On est pas dans un film ! On est pas dans une de tes BD ! C'est la vrai vie. Et dans la vrai vie, quand on apprend que quelqu'un de plus puissant que soit nous menace, ou le supprime.
Des larmes coulaient abondamment sur le visage de Nicolas. La femme rousse s'était tellement énervée que des mèches étaient sorties de son chignon. Elle ajusta son tailleur et continua.
- Tu es en danger, Nicolas, dit-elle d'une voix douce qui contrastait avec la dureté de ses paroles précédentes. Et mon but, celle de mon organisation, c'est de protéger les gens comme toi. (elle posa sa main froide sur celle de Nicolas et il frissonna au contact de celle-ci.) Crois moi, j'ai ai connu gosse paumés, dans la même situation que toi aujourd'hui et tu sais quoi ? Ils me remercient tous aujourd'hui. On veut ton bien.
Il ne dit rien. Parce que malgré son beau discours, il avait bien l'intention de revoir ses parents, par n'importe quel moyen. Il le savait tout au fond de lui. Il savait qu'elle lui mentait.
~

Aargh j'ai tout retapé ! bounce


Dernière édition par Ciatile le Ven 8 Mai 2015 - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Ven 8 Mai 2015 - 18:26

Ouf ! Je suis pas la seule a qui ce soit déjà arrivé ! Merci Ciatille, ta suite est super !

Nicolas sentit la voiture ralentir puis s'arrêter. La dame rousse lui dit :
" On est devant chez toi. Je te laisse 1 heure pour prendre tes affaires personnels. Il n'est pas interdit de laisser un mot pour tes parents mais dans ce cas, ne donne STRICTEMENT AUCUNE indication sur ce qu'on t'as dit ! Est-ce clair ?"
Le ton froid et sévère qu'elle avait pris s'était rapidement changé en colère pure. Elle s'arrêta de parler un instant, ferma les yeux, et un sourire s'afficha sur son visage. Un sourire qui sonnait faux. Elle reprit d'un ton moins dur, comme lorsque s'arme de patience pour expliquer quelque chose à un enfant de la façon la plus innocente du monde pour ne pas le choquer :
"Tu aimes ta famille, n'est ce pas ?"
Nicolas ne répondit pas. De toute façon, cette question n'attentait évidemment pas de réponse. Il attendit qu'elle reprenne :
"Le savoir est quelque chose de dangereux, Nicolas. Plus tu en sais, plus tu es dangereux. Tes parents ne sont pas comme nous. Nul ne sait comment ils régiraient s'ils savaient. Ils tomberaient dans la folie, dans l'alcool, dans la drogue. Personne ne le sait. Dans tous les cas, ils seraient en danger. Et certaines personnes malveillantes de notre monde en aurait après eux. Pour les utiliser comme moyen de... pression, pour mieux te berner, pour t'attirait à eux. Il vaut mieux pour tout le monde qu'ils ne sachent rien. Pour eux, comme pour toi. Il vaut mieux pour toi de les oublier toute suite..."
Nicolas baissa les yeux et arrêta de regarder la femme dans ses yeux. Il ne voulait pas lui laisser le plaisir de voir que ses paroles l'avaient grandement déstabiliser. La dame reprit :
"Encore une chose. Tend ton bras vers moi s'il te plaît."
Nicolas n'en vit rien et resta dans son mutisme qu'il avait précédemment adopté. L'homme a sa droite, lui saisit son bras droit, le présenta à la femme. Il poussa les vêtements de Nicolas de tel façon que sa peau se présentait visible jusqu'au coude. Nicolas vit la dame au cheveux roux sortir de son sac une sorte de seringue. Il détourna tout de suite la tête. Il DETESTAIT les aiguilles. Rien que la vue d'une épingle suffisaient pour lui donnait mal au crâne, alors une seringue. Il serra les dents lorsqu'il sentait la pointe s'enfoncer dans son bras. Il avait mal. Lorsqu'elle partit, ce fut comme une libération. Il demanda en serrant les dents qu'est ce que c'était.
"Un mouchard, répondit la femme en essayant le sang de l'aiguille. Au cas où tu viendrais à fuir. Mais ceci n'était pas nécessaire n'Est-ce pas ?"
Nicolas sentit qu'elle délectait chacune de ses paroles. L'ironie de sa question retranscrivait tout le plaisir qu'elle avait eu à lui enfoncé cette aiguille dans le corps. L'homme à sa droite ouvrit la portière et sorti pour le laisser sortir.
Alors que Nicolas se dégageait maladroitement de la voiture, la femme lui rappela :
"Une heure. 3 sac maximum. Nous t'attendons ici."
Nicolas allait rétorquer que la voiture était garé devant une sortie de garage, mais la police devait bien être le cadet de leur soucis. Il sorti la clé de sa poche et entra chez lui.

La femme aux cheveux roux, toujours assise, le regarda entrer à travers la porte de la voiture toujours ouverte. Les mots, émis à l'intention des deux hommes en noir sortir de sa bouche sur un ton métallique.
"Suivez-le."
Sans un mot, la silhouette des deux hommes commencèrent à s'estomper puis à disparaître, pour ne faire qu'un avec l'air. Ils se dirigèrent vers la maison, aussi invisible et immatériel que des fantômes.
La dame tendit la main vers la porte toujours ouverte, et elle la referma en un bruit sourd.
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxical
The King
The King
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Mer 27 Mai 2015 - 15:44

Même s'il ne les voyait pas, Nicolas sentait la présence des deux hommes tout près de lui. Réfléchissant à toute allure, il passa en revue les différentes options qui se présentaient : faire ses bagages et retourner dans la voiture, ou bien faire ses bagages et retourner dans la voiture. Il n'avait pas le choix, et même s'il flairait le piège, il allait bien finir par se retrouver de nouveau face à la femme au chignon.

Nicolas monta dans sa chambre et sortit un grand sac bleu marine de son placard. Petit à petit il y mit des vêtements, puis les objets qui avaient marqué sa vie. Son ours en peluche, "Teddy T'sunami", en faisait partie. Il dû retenir ses larmes en regardant le souvenir entre ses mains, mais il releva la tête bien vite.

Puis il eut une idée. Nicolas pensa à l'armoire à pharmacie au dessus des toilettes, au garrot et à la paire de ciseaux qui se trouvaient dedans. Il pensa à la fenêtre près du lavabo. Peut-être avait-il une chance de leur échapper, après tout ! Nicolas avait décidé qu'il ne se laisserait pas faire.

C'est donc à l'intention des deux hommes invisibles qu'il dit d'une voix claire, alors qu'il ajoutait un album photo à son sac : "Je voudrais aller aux toilettes. Est-ce que vous pourriez me laisser y aller tranquillement ?"

Comme on ne lui répondit pas, Nicolas répéta sa question. Silence.
Il haussa les épaules et se dirigea vers la petite pièce au fond du couloir, et pris soin de fermer la porte à clé... Et pour la première fois, il tenta d'utiliser son pouvoir sur quelqu'un. Sur les deux hommes.

Nicolas se concentra de toutes ses force, plissant les yeux, les sourcils, et tout ce qui peut se plisser sur un visage. Puis il vit deux petites boules rose qui flottaient dans l'air. Des boules ? Que dis-je ! Des boulettes. Roses, difformes. D'aspect visqueux. Nicolas comprit qu'il s'agissait des cerveaux - très petits, certes - des deux hommes. Ils étaient donc entrés avec lui. Ils devaient le voir. Mais Nicolas avait pensé à cela, et pour ne pas éveiller les soupçons, il avait pris soin de se servir deux gélules jaunes et bleues à base de paracétamol (pour ne pas dire "Doliprane") et un verre d'eau, histoire de mimer un mal de tête.

Nicolas entendit alors des voix. Dans un premier temps, elles furent assez diffuses et brouillées, mais il parvint à améliorer la fréquence sur laquelle il se trouvait pour mieux capter les cerveaux de ses accompagnateurs. Il écoutait sans en avoir l'air leurs réflexions. Cet effort monopolisa toute son attention, mais il fit attention de garder en tête ses projets concernant le garrot, les ciseaux, la puce dans son bras... et la fenêtre. Restait à voir comment il s'y prendrait, et alors que les vigiles commençaient à s'impatienter, il...
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Jeu 28 Mai 2015 - 18:49

Tout à coup, Nicolas avait de nouveau 8 ans.
Il se revoyait, enfant, les deux dents encartés. Il se revoit, en train de jouer à la console le soir, sous sa couette, pour ne pas se faire prendre. Sa tante Marie-Constante, surnommée le Dragon par lui et sa sœur, était venue à la maison alors que ses parents étaient partis le week-end en amoureux. Il réentend la voix de sa tante, le surprenant à être encore debout à une "heure pareille" ! L'engeulant comme pas possible. Il ressent de nouveau le sentiment d'injustice l'envahir, la colère monté en lui. Il plongeait ses petits yeux froncé dans les siens. Il sentait une puissance étrange en lui.
Il était puissant.
Il pouvait lui faire du mal.
Il voulait lui faire du mal.
Soudain, un malaise l'envahit. Il éteignit précipitamment la console et se glissa dans les bras sans rien dire. Il avait, pendant l'espace d'une seconde, vu à l'intérieur de sa tante : ses globes oculaires, ses os, son cerveau, plein de fils rouges dont il apprit plus tard qu'il s'agissait le système nerveux. Le sentiment de puissance qu'il avait ressenti quelques instants auparavant, s'était transformé en sentiment de crainte.
Son sang.
Il avait vu le sang de sa tante.
Elle continuait à lui crier dessus mais sa voix lui paraissait lointaine. Il voulait oublier cette vision, dont le sang lui avait fait horreur. Il ne voulait plus entendre ni voir sa tante. Il voulait quel disparaisse. De quelque façon que se soit.

Le lendemain, sa tante était à l'hôpital entre la vie et la mort.
Elle avait frôlé la lésion cérébrale.

Elle survécut de justesse.

Nicolas était responsable. Il avait utilisé son pouvoir de "psyché", comme avait dit la dame aux cheveux roux.
Depuis cet incident, il s'était juré de ne plus utilisé son pouvoir. Sauf en cas de force majeur.

Or, se faire pister par deux hommes invisibles constituait un cas de force majeur...


Je précise que je n'ai rien contre les personnes rousses. J'adore Anna de "La Reine des Neiges"
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxical
The King
The King
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Jeu 28 Mai 2015 - 22:30

Nicolas avait donc utilisé son pouvoir pour la deuxième fois de sa vie, mais cette fois ci, il était parvenu à ne visualiser que ce qui l’intéressait. Pas de circuit nerveux. Pas de circuit sanguin. Deux minuscules cerveaux et deux voix de conscience. Rien de plus. Il écouta donc avec attention ce que disaient les petits esprits :

"Purée, ça dure une heure son affaire là... Mais qu'est-ce qu'il fou ?! On est à l'étroit ici en plus... Mais qu'est-ce que j'fou là ?!" disait l'une.

"Numa numa iei, numa numa numa iei... Chipul to sin dragostea din tei... Schnouft mouft shnouft..." chantonnait l'autre, ne connaissant visiblement pas bien les paroles de la vieille chanson du groupe O-zone, démodée depuis longtemps.

Nicolas se concentra de plus belle, et son pouvoir vint perturber les pensées des deux hommes. Il les incita à sortir de la pièce, ce qu'ils firent, l'esprit troublé. La porte ne s'ouvrit pas : les deux homme passèrent à travers.

Ni une ni deux, Nicolas ouvrit le placard à pharmacie et en sortit le matériel nécessaire à son évasion. Il eut un moment d'hésitation, puis, fermant un œil, il planta la paire de ciseaux dans sa chair. La douleur monta en flèche, mais il ne cria pas. Farfouillant dans son bras à l'aide des lames métalliques, le sang coulait à flot sur le carrelage gris et bientôt, Nicolas fut pris de nausées et de vertiges. Chancelant, il s'appuya contre le lavabo pour ne pas perdre l'équilibre, et installa le garrot sur son bras. Peu à peu la fontaine vermeille cessa de couler.

Se ressaisissant, Nicolas continua sa chirurgie. Il avait naïvement espéré que le paracétamol l'aiderait à surmonter la douleur, mais il s'était trompé. La puce semblait introuvable, la douleur était intenable. Mais où pouvait-elle bien être ? Était-elle si petite que ça ?... Nicolas commençait à perdre patience.

Sa peau était à vif. Sanguinolente. Déchirée.

Moins d'une minute plus tard, Nicolas repéra le minuscule objet et l'arracha d'un coup sec. Il eut un haut-le-cœur des plus épouvantables et titubant, il ouvrit la fenêtre depuis laquelle il se laissa tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Clémence
The King
The King
avatar

Messages : 441
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 17
Localisation : Into the wild & In Machina

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Ven 29 Mai 2015 - 0:59

Je n’ai pas réfléchi... je tombe maintenant... Quelle chute interminable...
Nicolas avait l'impression que son coeur voulait remonter dans sa gorge, il en sentait presque les pulsations violentes contre sa trachée.
L’impact avec le sol lui arracha un cri. Il entendit un craquement sonore, comme celui d'une branche morte. Il se mordit la lèvre inférieure pour retenir ses larmes. 
J’ai mal... 
Malgré un vieux réflexe de sportif qui était de se rouler en boule pour limiter les dégâts, Nicolas avait réussi à se briser le bras. Le gauche. Il releva la manche de son haut en grimaçant de douleur, puis il passa ses doigts tremblottants sur l’os de son avant bras qui saillait sous sa peau. La chair autour était devenue violette, tuméfiée. 
Il eut soudain une furieuse envie de vomir. Son garrot était toujours en place mais le sang continuait de couler le long de son bras, il n'avait pas du le serrer assez... précipitation, confusion, incompréhension, manque de temps, pression...
Il tenta de se relever.il avait l'impression que son corps ne lui appartenait plus. Qu'il n'était plus Nicolas. Que ce tas de chair et d’os ensanglantés et disloqués n'était plus le sien. Il se leva pourtant, tenant fermement son bras contre sa poitrine explosive, puis il ferma un instant les yeux non sans difficulté.
Reprend - toi bordel... T’as sauté, bien. Tu T’es brisé les os, pas bien. Tu peux marcher, bien. Ton cerveau fonctionne encore, bien. Alors utilise le !
Nicolas rouvrit les yeux. Il se força à poser un pied devant l'autre.  Gauche, droite, gauche... comme un petit soldat de plomb. Cette image lui rappela un instant son enfance mais il s'efforça de l'enfouir à nouveau dans sa mémoire. Il n'avait plus d'enfance.
Gauche, droite, gauche... Au loin, il entendit des aboiements, puis des cris.
Gauche, droite... plus vite.
Cours, merde... COURS !
Et Nicolas se mit à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Ven 29 Mai 2015 - 13:05

Il courrut comme jamais de toute sa vie.
Il avait l'impression que des ailes lui poussaient dans le dos.
Les aboiements se rapprochaient...
D'où les chiens pouvaient-ils sortir ? Il n'en avaient aucune idée. Mais ce n'était pas l'important. Il traversa son jardin, enjamba le muret de pierre qui séparait sa maison de la rue de derrière sa maison, Il tourna à droite, à gauche. Les aboiements continuaient toujours.
Soudain il se retrouva face à un mur. Il était tombé dans un cul-de-sac. LE cliché par excellence des courses-poursuites. Il ne pouvait escalader la façade. Il se retourna. Des gouttes de sueurs perlaient sur son front. Les deux chiens noirs s'approchaient vers lui au ralentis. Lorsqu'ils furent à 1 mêtres de lui. Il commencèrent à se méthamorphoser, et Nicolas eut bientôt devant lui, les deux hommes noirs de la dame aux cheveux rousses. L'un deux prit la parole :
" T'as pu nous enberlificoter une fois mais pas deux. Tu n'as plus l'avantage de l'effet de surprise. Nous sommes entraînés et experimentés. Suis-nous gentiment et tu n'auras pas d'ennui..."
Vif comme l'eclair, l'autre homme l'attrapa par son bras valide et l'entraîna vers lui de toute ses forces.
La douleur de son bras en miette reprit de plus belle.
Nicolas espérait de toutes ses forces que tout ça n'était qu'un terrible cauchemar. Qu'il allait se réveiller, ou qu'il allait forcer le rêves de changer. Il était très fort pour contrôler ses rêves. Il faisait beaucoup de rêves lucides. Il fallait juste qu'il s'auto-persuade que rien n'existait, qu'il était ailleurs. Il ferma les yeux.
Il attendit. La douleur continuait mais il n'ai prétait pas attention.
Il ouvrit les yeux.
Il n'était pas dans son lit.
Ce n'était pas un rêve.
Il était ailleurs.
Il s'était téléporté dans une forêt de pin. Il était assis par terre.
Une adolescente de son âge était accroupie devnat lui. Elle plongeait ses yeux verts dans ceux de Nicolas. Il n'avait jamais rien vu d'aussi beau.
"Je..." commença t'il à murmurer.
"Je sais qui tu es Nicolas... dit la jeune fille. Tu es en sécurité, tu as réussi ta téléportation. Tu as consommé beaucoup d'energie. Il faut que tu te reposes..."
C'est à cet instant que Nicolas perdit connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Paradoxical
The King
The King
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Sam 30 Mai 2015 - 12:50

Tout devint noir autour de lui. Un noir mouvant, irréel, dépourvu de toute perspective.

Ce sinistre espace s'était à l'origine présenté comme un fond noir, mais peu à peu il avait pris du volume, une sorte de profondeur insondable. Le voile charbonneux était devenu un gouffre sans fin. Sans lumière, pas de repères spatio-temporels, pas de point d'appui pour le regard. L'endroit était oppressant, bien que dépourvu de matière et de vie.

Nicolas vit alors une représentation de lui même apparaitre dans ce monde créé de toutes pièces par son cerveau. Il vit tout d'abord le bébé qu'il avait été. Celui-ci grandit, et put bientôt avancer à quatre pattes. L'enfant appris alors à marcher, et continua d'avancer, montrant son dos. A chaque pas le corps se transformait davantage, et Nicolas se voyait vieillir, impuissant.

De temps à autre le double se retournait, le regard dans le vague. Ainsi notre héros put voir apparaitre des plaies sur le visage, des cicatrices puis des rides.

Enfin arriva l'âge où le corps imaginaire ne fut plus capable d'avancer convenablement. Il se tassa sur lui-même, se rabougrit. En bon spectateur, Nicolas éprouva de l'empathie pour le vieillard, d'autant plus qu'il s'agissait de lui-même. Il voulu l'aider, mais il ne put rien faire et le film continua à se jouer sous ses yeux inquiets.

Bientôt il fut impossible de marcher pour le vieil homme, qui se laissa tomber à même le sol. Il chercha à avancer toujours davantage dans ce maudit flou sans fin, et marcha à quatre pattes. Plus les secondes passaient et plus il était lent et faible. Il finit d'ailleurs par se mettre à plat ventre, rampant tant bien que mal.

Puis vint le moment fatidique, où épuisé, il cessa d'avancer. Face contre le sol, on devinait l'étourdissement de l'homme. Sa cage thoracique se levait faiblement, au ralenti. Quelques secondes plus tard, elle ne se soulevait plus.

Nicolas, assistant sa propre mort, hurla à l’intérieur de son crâne. Il se débattit tant qu'il parvint à entrer dans le monde. Il s'approcha du défunt et s'agenouilla près de lui. N'osant pas le toucher, il se contenta de le regarder.

Quelques minutes de recueillement s'écoulèrent, puis il toucha timidement le corps sans vie. Il était froid, devenait presque gris. Nicolas s'en approcha davantage et l'étreignit doucement. C'est alors qu'il vit le tatouage dans son cou...
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Sam 30 Mai 2015 - 18:33

Le tatouage représentait un "P" stylisé, encadrés par quelques lignes ondulatoires. Nicolas ne comprenait pas.
Où était-il ? Etait-ce réel ? Etait-il condamné ? Ces tournaient dans sa tête...
On hurlait dans sa tête. Etait-ce lui qui hurlait ainsi ou quelqu'un d'autre ? Le hurlement continua. Il faisait parti du silence maintenant. Il semblait à Nicolas de ne rien avoir connu d'autre que ce cri dans sa tête. Ce cri devenu le silence. Le silence n'existait plus en cet instant....

Nicolas vit le cadavre du vieil homme partir. Ou bien c'était lui qui s'envolait. Il se sentait emporté dans un sombre tourbillon. Il était entre dans un autre monde où il avait aucun contrôle.
Noir.
Ténèbres.
Hurlement.

Puis il finit par émerger.

"Enfin, te revoilà !" dit avec entrain la jeune fille aux yeux verts qui la regardait.
Nicolas était allongé sur un lit. IL se trouvait dans une chambre (apparemment) dont les murs était fait de bois. La jeune fille était assise sur le lit, le regardant. Nicolas se mit à parcourir des yeux son visage. Elle avait un visage ovale, des yeux verts qui pétillaient, des cheveux noirs coupés au carré ; en un mot elle était belle.
"Bon tu dois te posais une tonne de questions pas vrai ?"
Nicolas avait effectivement une tonne de question à posé, mais sa langue ne voulait pas se délier. Il rassembla son courage à de main et répondit :
"Oui."
C'est un début.
"Je me présente : je m'appelle Anya. Mon élément familier est l'air et on m'a chargé de veiller sur toi jusqu'à ton Emergence."
Elle dit "émergence" comme s'il y avait une majuscule... Voyant l'incompréhension de Nicolas face au mot "émergence" elle ajouta :
" Tu es resté 5 jours dans les vapes. Tu avais besoin de reprendre de l'énergie. C'est très rare de réussir à magner la Psyché comme tu l'as fait. Peu d'Irrégulier y arrive, encore moins sans entraînement. Pendant ce temps où tu étais dans les vapes, tu te trouvais dans l'Oden*.
- L'O-quoi ?
- L'Oden. C'est un endroit mystique impossible d'accès aux non-Irréguliers. Là-bas il y a le Vide. Le Vide était la base de toute magie, parce qu'elle était là avant les 5 éléments et même avant le monde. Une partie de Vide coulent dans les veines de chaque Irréguliers. Dans mes veines, dans les tiennes. Ce que tu as vu là-bas, n'en parle à personne. Il symbolise ou représente une partie de ton destin. Chaque Irrégulier est, à un moment de sa vie, allé dans l'Oden. Ce n'est pas nous qui décidons d'y aller, c'est le Vide qui décide si tu y va. Personne ne peut contrôler le Vide. Personne.
-Tu mens, dit précipitamment Nicolas. Les mots étaient sortis tout seul de sa bouche.
-Pardon ?
-Je sais quand quelqu'un ment. Ce que tu as dit sur le fait que personne ne peut contrôler le Vide est faux. Ou alors en partie faux. Dans tout les cas tu me caches quelque chose.
-On m'a dit que tu étais puissant mais pas à ce point. J'avoue, une personne à le pouvoir de contrôler le Vide et ainsi de décider la fin, ou la continuité du monde.
Il s'écoule un temps de silence. Puis elle ajoute avec un rire gêné :
-Mais c'est une légende...
ça se voit qu'elle ne croit pas un mot de cette affirmation mais Nicolas ne répondit pas. Il aimait trop la voir rire...


*prononcé "Odenne" comme "renne"
Revenir en haut Aller en bas
Clémence
The King
The King
avatar

Messages : 441
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 17
Localisation : Into the wild & In Machina

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Sam 30 Mai 2015 - 20:16

Quand elle riait, elle avait une petite fossette qui se creusait sur sa joue droite. Exactement au même endroit que sa soeur Zoé... Nicolas eut soudain envie de pleurer...
Anya s'arrêta, puis retrouva son sérieux. Comme si elle lisait dans ses pensées, elle comprit son désarroi. Elle se leva alors.
- Bon, je crois que tu as encore besoin de sommeil, les explications viendront plus tard... 
Elle contempla le bras de Nicolas avec un sourire triste.
-... et tu dois ménager tes efforts...
Elle allait se retourner quand Nicolas se leva d'un bond de son lit pour tomber à ses pieds. Il n'avait presque pas commandé son mouvement. Certes, il la connaissait à peine, mais elle lui rappelait sa famille, et ses yeux...
presque automatiquement il lui murmura :
- reste... 
Ce n'était pas dans ses habitudes de demander quelque chose. Mais il avait horreur de la solitude. Jusqu'ici, Anya était la seule personne qui n'avait pas tenté de l'enfermer, de le contrôler, et de l'éloigner de sa famille...
Elle posa doucement une main sur son bras meurtri et, d'un sourire, lui intima de se recoucher. Il obéit, hypnotisé par ses yeux verts. Pourtant, ceux - ci avait un je-ne-sais-quoi qui troublait son esprit... il étaient clairs, si clairs...
Soudain, il comprit. Il attrapa fermement sa petite main et bégaya :
- Mais... tes yeux... tu es...
Elle se stoppa soudain, sa main se contracta dans celle de Nicolas. Un silence s'installa alors. La température de la pièce semblait avoir chuté de plusieurs degrés.
Anya retira sa main et passa son doigt sur ses paupières.
- On ne peut rien te cacher décidément... murmura -t - elle d’une voix éteinte.
Crétin... crétin... crétin...
- Je... pardon... je ne savais...
Elle rit tristement et posa sa main dans le cou de Nicolas.
Je sais. Ce n'est pas grave. Je suis née ainsi. Et...
Elle soupira. Nicolas savait qu’elle allait mentir. Mais il se tut. Par respect. 
- ...ça ne me manque pas...
 Elle se retourna pour de bon cette fois ci et ouvrit la porte. Cloué sur place, Nicolas ne savait que faire. Comment rattraper son erreur... 
Quel idiot...
Avant de refermer la porte, Nicolas l'entendit chanter tout bas :  
"Je n’vois pas c’que les autres voient, mais je vois tout ce qu'il ne voient pas. 
Et je sais la réponse aux questions, la réponse aux questions...
J’écoute le vent du nord me raconter le trésor que garde en son palais magique le dragon bleu de la baltique...
Et J’entend des enfants perdus pleurer le long des rues..."


Dernière édition par Clémence le Dim 31 Mai 2015 - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Dim 31 Mai 2015 - 9:25

Elle referma la porte.
Nicolas resta seul.
N'ayant rien d'autre à faire, il se mit à observer la pièce. Tout y était en bois. Du bois naturel, pas du contreplaqué à la Ikea. Il était sur un lit 1 place, avec l'armature en bois (évidemment !) et des draps blancs. Sur sa gauche, se trouvait un verre d'eau et deux petits biscuits placés sûrement à son attention.
La pièce ne comptait qu'un meuble au dessus du quel la fenêtre teintée qui ne laissait pas voir l'extérieur.
Nicolas s'assit en tailleurs pour réfléchir.
Que savais t'il exactement ?
1. Il était amoureux d'Anya.
2. Il était mal parti avec elle s'il disait une c*nnerie à la seconde en face d'elle.
3. Il maîtrisait la Psyché.
4. Il avait besoin de repos.
Il n'avait pas la moindre idée où il était mais il avait confiance en Anya. Nicolas se dit qu'il pourrait, grâce à ses pouvoirs, lui ordonner de revenir dans la pièce et de lui expliquer, comme il avait dit au hommes en noir de partir, mais l'esprit d'Anya lui paraissait comme un temple sacré qu'on ne doit profané. Elle devait bien évidemment maitriser un tant soit peu la Psyché. Nicolas se dit qu'il faudrait apprendre à fermer son esprit pour d'éventuel autre intrusion.

Ses pensées vagabondaient ainsi pendant encore une bonne heure, et le sommeil finit par le gagner. Il plongea alors dans un sommeil sans rêve, hantait par moment des yeux verts d'Anya.
Revenir en haut Aller en bas
Lisa13
The King
The King
avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 12/01/2014
Age : 18
Localisation : Breakfast Club

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Mer 24 Juin 2015 - 4:33

Nicolas s'éveilla, il n'ouvrit pas tout de suite les yeux sondant tout d'abord la pièce.

Il y était seule.
Il sentais son corps, plus léger qu'a son dernier réveille.
Il ouvrit une paupière, puis l'autre et inspecta une nouvelle fois la pièce.

La fenêtre teintée était désormais ouverte et laissait percer un halo de
lumière et une brise d'été faisant danser les rideaux de soie blanche.
Une douce odeur de fleures embaumais ses narines.

Il pensait maintenant à Anya, il voulais la voir,
s'excuser et plonger ses yeux dans les siens si profondément qu'elle verrais ce qu'il ressentais pour elle.

à cet penser, il sentis sont corps se soulever de lui même,
et se tournant sur le côté en épargnant son bras meurtrie, il s'assit sur le lit.

Il tressaillit au contact du sol sous ses pieds.

Son garrot avais été retiré et remplacer par un pansement de feuillage tressés,
son bras quand à lui, avait été enroulé dans une étole douce et fine et bloqué par deux tiges de bambous, servant d'attelle, afin de le maintenir en place.

il réunie toutes sa force mentale afin de se lever.
S'appuyant sur son bras valide, il se dressa sur ses jambes ankylosées.

Il titubât jusqu'à la porte entrouverte, attendis quelques instant,
guettant les bruit venue du dehors.
Il crus reconnaitre la mélodie d'un carillon,
ainsi que le souffle du vent qui le berçait et également des éclats de voix,
et notamment une, celle si pure et douce, appartenant à celle qui désormais détenait son coeur.

Des tas de questions se mêlaient dans son crâne,
ainsi que des inquiétudes et des doutes, mais cette phrase l'incita à pousser la porte :
"Derrière cette porte, un nouveau monde m'attend".

Cette phrase et Anya.

La lumière l'aveuglât, il levât son avant bras afin de se protéger de la clarté.
Ses yeux s'habituait peut à peut à cette luminosité qui suscitait la curiosité…







[J'espère que ma suite vous a plue, ça serais bien de relancer ces histoires, j'adoreeeeee le concept]
Revenir en haut Aller en bas
Luciole
The King
The King
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans un village paumé !

MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   Mer 24 Juin 2015 - 11:53

Il ouvrit la porte et atterrit dans un couloir. Tout était dans le même style "nature et zen" de sa chambre. Il n'y avait personne. Le couloir continuait de part et d'autre joncés de portes, tous identiques à la sienne arborant une plaque sur laquelle était inscrite un numéro... Il se retourna et retenu le numéro de sa chambre : le n°16. Il prit par la droite et commença à marcher. En s'appuyant sur le mur, en claudiquant ainsi il ne fit pas une dizaine de mètres avant de tomber sur une dame à la peau noire qui marchait en sens inverse. Elle portait des vêtements. La surprise s'afficha aussitôt sur son visage :
"Monsieur Nicolas, que faites-vous là ? Pourquoi avez-vous quitter votre chambre ?
- Comment savez-vous mon prénom ?
- J'étais avec vous quand on vous as installez ici.
-Où suis-je ?
-A l'infirmerie. J'allai justement vous chercher pour vous emmenez en salle de soin magique.
La mention du mot "magique" ne surprit même pas Nicolas. Il se résolu à ne plus posez de question et suivit la dame. Ils parcoururent quelques couloirs et s'arrêtent devant une porte plus grande que les autres. Elle ouvrit la porte.
" Alicia, voici Nicolas. Je vous le laisse."
Nicolas entra, et la dame à la peau noire, referma la porte derrière lui.

IL se trouvait dans une pièce assez grande. Le mur d'en face, était constitué d'une grande baie vitrée où derrière se trouvait un jardin dans le style à mi- cheval entre le japonais et à la française. La pièce était à moitié vide : une petite bibliothèque dans un coin, quelques tabouret et coussins. La dénommée Alicia était assise sur un tabouret en bois, et se leva à la vue de Nicolas.
"Salut, Nicolas. Ne fais pas ton timide, entre."
Alicia avait l'air d'avoir une vingtaine d'année. Elle avait une carrure athlétique tout en émettant une certaine douceur. Elle avait des yeux bleues qui pétillait derrière ces lunettes, des cheveux blonds coupés courts. Elle lui présenta un tabouret en face d'elle et Nicolas prit place.
"Bon. Tu dois avoir une foule de question à poser. Avant tout que Trem t'as dit ?
-Trem ?
- La dame au cheveux roux, dans la voiture noire.
- Elle m'a dit que j'étais un Irrégulier, que j'étais dangereux car je maitrisais la Psyché. Elle m'a dit que beaucoup personne malveillante en avait après moi...
- Et tu l'as cru ?
- Non.
- Développe plus.
- Elle mentait sur le point que je serai en sécurité avec elle.
- Et comment le sais-tu.
- Je le savais.
Alicia hocha la tête.
- Anya m'a dit que tu avais réussi une téléportation. Qu'a tu fait d'autre ?
- J'ai ordonné à ses hommes de mains de partir...
- Hum... très intéressant... fit-elle, puis elle ajouta. Tu ne t'es pas trompé, Trem ne te voulait pas de mal, mais elle voulait que tu adhères à sa cause. Elle fait partie d'une secte qui ne comporte que des Irréguliers nommé : La Demna. Ceux qui ont font partis stipulent que le rôle des Irréguliers et de réduire les Réguliers, les humains normaux quoi, dans l'esclavage. Elle sait se montrait très persuasive.
- Vous avez l'air d'en savoir beaucoup sur elle.
- C'est ma sœur.

Alicia ajouta précipitamment :
- Mais ce n'est pas important... pour le moment.. Tu sais Nicolas, un Irrégulier dont l'élément familier est l'eau, se régénéra au contacte physique de l'eau. Idem pour le feu ect. Toi, c'est beaucoup plus délicat. C'est au contact de la Psyché que tu te ressources. Mon élément familier est également la Psychée. Ensemble, on va faire en sorte que lorsque tu sortiras de cette salle, tu puisses marcher normalement. OK ?
-OK.
-Et bien, commençons...

ça c'est un pavé...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Continue l'histoire !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Continue l'histoire !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ado Précoce :: Pour se détendre :: Jeux-
Sauter vers: