Viens discuter et rencontrer des ados comme toi !
 
AccueilLe ForumFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crise existentielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seldemone
Petit Bavard
Petit Bavard
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 18

MessageSujet: Crise existentielle    Jeu 16 Juin 2016 - 22:19

Bonsoir,

Ca fait petit moment que je suis pas venue... Enfin ça fait carrément longtemps, mais bon. Alors comme l'indique le titre, c'est la crise... Mais alors vraiment la grosse crise.

Pour la faire courte, j'ai été "diagnostiquée" "haut potentiel" en septembre de ma première, donc en 2014. Depuis, s'en sont suivies beaucoup de recherches puisque j'étais "caméléon" ; je m'adaptais à tout le monde avec une aisance assez incroyable, mais cela me rendait malheureuse car, même si j'avais un noyau commun dans chacune de mes personnalités, je n'étais jamais la même, et j'ai donc perdu la notion "d'être moi-même".
J'ai fini par la retrouver, un peu, quasiment deux ans après. Mais en ce moment, je suis en pleine crise existentielle... Je me suis rapprochée d'un mec que je connaissais depuis déjà longtemps qui est HP lui aussi, mais lui ne s'est jamais reprimé, il s'est developpé comme il était et il est maintenant heureux d'être comme il est ; je l'admire beaucoup, et dans les premières semaines d'échanges j'ai beaucoup appris de lui. Cependant, plus le temps passe, plus je suis frustrée. Je suis frustrée parce que j'ai tellement essayé de rentrer dans les critères qu'on me demandait que je sais même plus comment en sortir, je sais même plus si ce que je veux, ce que je suis, ce que j'aime, c'est vraiment dépendant de moi ou plutôt de quelque chose que j'ai intégré pour me conformer. Etant plus jeune, je ne me conformais pas, et j'étais rejetée. J'ai donc associé le fait de me conformer à une reconnaissance sociale.

Du coup, j'ai l'impression de ne pas avoir exploité, jusqu'à aujourd'hui, mon haut "potentiel". J'ai l'impression qu'il est resté un potentiel et que je sais rien en faire, à part ma mémoire très fonctionnelle qui me permet d'être dans les meilleures de ma classe et d'apprendre très très vite quand je veux, je suis rien. Je l'ai remarqué quand j'ai commencé à être amie avec ce mec. J'ai complètement mis de côté ma curiosité. J'ai appris à m'auto-censurer, je ne dis plus rien, je ne donne plus mes opinions, et ça fait tellement longtemps que j'ai l'impression d'avoir été comme ça toute ma vie. Et ça me rend tellement malade... Quand je vois que mon pote est passionné, il s'est intéressé à plein de trucs, et a une culture générale de fou, une réthorique de malade... Je me dis, moi, pendant ces années là, j'ai préféré essayer de regarder les mêmes séries que les gens pour leur correspondre, adopter les mêmes centres d'intérêts et réprimer mes discussions qui étaient jugées "trop intellotes" et aujourd'hui je n'arrive plus à être autre chose que cette fille formatée et malheureuse. Je ne saurai même pas dire si j'ai de réels amis, j'ai l'impression que personne ne me correspond, parce que tout simplement je me suis adaptée à eux, mais dans le fond, on ne se correspond pas. Comme j'ai affiché une toute autre image pour m'intégrer dans la masse, les gens qui me correspondent ne m'ont pas "vue" et maintenant je suis toute seule, avec mes relations superficielles et mes frustrations. Je suis tellement frustrée que mes troubles alimentaires ont recommencé comme jamais. Je fais beaucoup plus de crises d'angoisse qu'avant, je prends des médocs pour dormir (j'augmente de plus en plus la dose), je fais même des crises d'hystérie (je suis d'un naturel très calme). En fait, je crois que j'en ai juste marre de me contenir. De fermer ma gu**le et de dire "oui oui". Et je veux me libérer. Mais je sais pas comment. Je sais pas comment exploiter ce "potentiel". Je sais pas comment me retrouver.

Déjà je pense que les études universitaires vont m'aider à trouver ce qui m'intéresse réellement, mais j'ai été refusée dans de nombreuses formations qui me faisaient très envie et j'ai été un peu démoralisée. J'ai toujours eu de grandes ambitions, ça n'a jamais changé, mais j'ai l'impression d'être nulle, d'être comme les autres sans l'être, et je crois que c'est encore plus horrible que d'être fondamentalement différent.
Je me suis fait une liste de livres que j'aimerais lire pendant l'été, c'est une piste que je vais tenter. Et puis je vais me remettre aux maths, juste parce que j'ai envie. J'ai recommencé à lire la presse aussi, parce que j'aime parler actualité. Mais je sais pas comment faire d'autre... Je suis d'ordinaire à me poser plein de questions sur moi-même, j'essaie de me connaître le plus possible, mais celles-ci sont extrêmement dures.

Je viens à vous car je suis réellement désespérée... Si jamais vous avez des pistes...
Bonne soirée et merci à ceux qui liront et aussi à ceux qui répondront
(et bonne chance à ceux qui passent le bac comme moi)
Revenir en haut Aller en bas
Briséis
The King
The King
avatar

Messages : 647
Date d'inscription : 31/01/2016
Age : 17
Localisation : dans ma chambre

MessageSujet: Re: Crise existentielle    Ven 17 Juin 2016 - 0:02

Coucou ! Quand j'ai vu "Crise existentielle" j'ai pensé "Merde ils ont foutu quoi encore les Grecs ?!" puis "Attends Wall Street c'est fait défoncer ?!" ce qui m'a fait remettre en cause mon acces à l'information et donc mon utilisation d'Internet ^^ ( tu te rends compte que j'ai tellement rélféchit à cause de toi que demain je vais en louper mon BAC de Français ?! Ah bah nan en fait : si je le loupe, c'est juste que je suis un idiot... snif )

Franchement être un caméléon m'aurait pas déplu vu que moi je suis incapable de m'adapter à quoique se soit !
Du bol pour la mémoire ! Ca m'a questionné sur les avantages ( hum... ) de la précocité et du coup je me demande si ils peuvent partir ( perso j'étais censé comprendre tout bien plus vite que le autres, avec une mémoire moyenne, et une analyse différente ce qui était le cas : actuellement ma mémoire... , la rapidité de compréhension : ça dépend de quoi on cause, l'analyse différente bah pas complètement... oh j'ai oublié cette foutue connerie qui s'est incrustée dans mon cerveau !)
Niveau social j'ai jamais été populaire ( sauf en 6e/4e ( saut de classe ) là tout le monde me connaissait, même ceux que je connaissaient pas... ) ni attirant ni rien ( pauvre, pauvre de moi ! :'( )
Formatage : je subis la formatisation ( tiens ce mot n'existe pas ! ) qu'en partie : ça m'emmerde d'être exclus et de pas comprendre les autres, mais comme j'ai toujours été comme ça ( maintenant je m'en fout je cherche plu à m'intégrer ) et comme je suis Cornichon je parle pour rien dire et ait des délires ( que vous avez obligatoirement remarqués avant sinon retournez chez l'ophtalmo ) ce qui n'arrange pas les choses...
Du coup comme conseils pour redevenir toi même... disons que tu peux devenir toi même, en gros "recréer ton identité" ( à partir d'un modèle ou non, bien que le modèle puisse mener a l'addiction, je pense ) mais pas sur que ça marche, je sais pas... ( si tu te re-progamme fais en sorte d'être folle des mecs bruns aux yeux marrons à lunettes qui vivent près de l'océan, qui savent pas nager, et met toi à aimer les mangas... écoutez, on sait jamais, je peux tenter non ?! xD )
AU fait, tu veux quoi précisément : redevenir celle que tu étais avec ton potentiel ( même s'il est toujours là juste tu le vois plu ), apprendre a utiliser ce potentiel, ne pas être comme les autres, ... Enfin je sais pas trop je parle mais je suis pas un expert ou quoi que se soit ^^ désolé du coup, je sais pas trop quoi dire, si ce n'est que moi je pense pas qu'on se définisse uniquement par un potentiel, un caratère, un physique, ou je sais pas quoi...
Ce ( trop long ) discours n'a pas du t'aider des masses je suis désolé, je te promet d'y réfléchir plus que ça après le BAC vu que là le BAC commence dans 7h59 alors... oui il est minuit 1 ^^ donc j'ai peut être la tête en veille ^^ sur ce bonne chance ( ou merde pour les supersticieux ) ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lolipopna
Petit Bavard
Petit Bavard
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Dans mon univers, lol, dans le sud de la France.

MessageSujet: Re: Crise existentielle    Ven 17 Juin 2016 - 5:11

Hello !

Euh...je sais pas trop quoi dire mais disons que je suis pareil que toi.
Je ne suis pas précoce mais je le pense très fortement, et comme toi j'ai l'impression de ne plus être moi même

De devoir toujours s'auto censurer, de garder ses questions pour soi par peur du rejet .
Et c'est hyper frustrant à force, t'as envie d'être toi même mais t'y arrive pas.

Tu regardes des trucs stupides à la télé même si tu trouves ça nul juste pour en parler avec tes amis. Certains sujets, tu ne peux pas en parler avec tes amis parce qu'ils vont trouver ça barbant.

Bref, je peux pas vraiment te donner des conseils car je suis dans le même cas que toi et c'est vraiment pénible Sad

Bonne chance à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Menouwah
The King
The King


Messages : 59
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 18
Localisation : Ch'nord

MessageSujet: Re: Crise existentielle    Dim 4 Sep 2016 - 21:42

Salut , je connais bien ce sentiment .
A force de faire comme tout le monde , on ne sait plus du coup qui on est , et ce à quoi on aspire .
Je dirai que le seul conseil que je puisse t'apporter c'est de prendre quelqu'un avec lequel tu te sentes bien et en confiance , vous isolez et en parler . Une psychologue ,même pourquoi pas .
Je suis un peu dans ce stade là , et c'est ce que j'aimerais faire , mais je n'ai encore trouvé personne avec qui le faire Smile
Quoi qu'il en soit bon courage à toi , et la lumière est toujours au bout du tunnel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise existentielle    

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise existentielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise existentielle au Modem et rupture avec leurs ex-alliés UMP
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Crise la nuit
» La crise...
» Cherbourg, ville-arsenal en crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ado Précoce :: La précocité :: Stress, Angoisse, Comment le gérer ?-
Sauter vers: