Viens discuter et rencontrer des ados comme toi !
 
AccueilLe ForumFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Recherche témoignages: se couper de ses émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaby11
The King
The King
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 19
Localisation : en mouvement

MessageSujet: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mar 10 Jan 2017 - 16:06

Bonjour!

J'ai un ami qui m'inquiète assez en ce moment. Il en a pas mal bavé ces dernières années et il a l'intention de se couper de ses émotions pour arrêter de souffrir.

Je ne suis vraiment pas convaincue par cette solution, j'aimerais l'aider mais je manque de ressource.

Si vous vous êtes vous meme coupez de vos émotions, est ce que vous pourriez me parler de qu est ce qui vous y a poussé, et de ce que ca vous a apporté de positif et de négatif, et si, plus tard, vous avez ré accueilli vos émotions


Je ne vous demande pas de donner de détails si vous ne voulez pas, mais dejà les grandes lignes, ce serait génial!

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cocker anglais
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 16
Localisation : Là où personne ne pourra m'atteindre

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mar 10 Jan 2017 - 19:33

Hey !

J'ai moi même essayé de me couper de mes émotions quand ça allait assez mal dans ma vie, je me suis dis que c'était peut être le meilleur moyen pour arrêter de souffrir à cause des autres et ça n'a pas eu le résultat que j’espérais. Les gens ont commencé à s'éloigner de moi car je devenais froide et distante avec tout le monde et c'est au moment où je me suis retrouvée seule que je me suis aperçue que c'était pas la meilleure solution. Encore aujourd'hui, j'essaye de me couper de mes sentiments, pour ne plus être déçue par les gens qui sont, on peut le dire, un peu trop décevant. Même si je sais que ce n'est pas du tout ce qu'il faut faire... Après le côté positif c'est que je ne ressentais plus le sentiment de trahison, d'abandon, de déception, de tristesse. Mais ça signifie aussi qu'on ne ressent plus d'affection, de joie, rien.

Après si je peux te donner un conseil, essaye de comprendre sa motivation, ça pourrait t'aider pour savoir sur quoi il a été blessé (perso moi c'est ma bande d'amis qui m'avait blessée et détruite) et comment l'aider. A l'époque, j'aurais bien aimé que quelqu'un me tende la main comme tu le fais, j'aurais aussi aimé que mes amis ne me laissent pas tous tomber mais bon.. c'est la vie et faut essayer de faire avec. Après c'est surtout la musique qui m'a permis de rester "vivante" et c'est toujours le cas, j'écoute de la musique tout le temps et ça me permet de ressentir des émotions et de pouvoir communiquer avec les autres sans tout prendre violemment.

J'espère que je t'ai un peu aidée
Revenir en haut Aller en bas
Gaby11
The King
The King
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 19
Localisation : en mouvement

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mar 10 Jan 2017 - 19:39

C'est un gars gentil, un vrai gentil, quelqu un de bien. Les autres ont bcp trop profité de cette qualité et l'ont vraiment fait souffrir... Je ne le connais pas depuis longtemps, et on n est pas énormément proche, mais il m'a pas mal aidé récemment, alors j aimerais être là pour lui. Le truc c est que je ne sais pas ce qu'il a traversé, et il y a eu un élément déclencheur samedi soir dont il ne veut absolument pas me parler... On a eu une assez longue discussion aujourd'hui, mais je le sens "glisser", ça me fait peur, je ne voudrais pas que ça lui fasse encore plus mal

Je ne sais plus quoi lui dire...
Revenir en haut Aller en bas
Cocker anglais
Nouveau
Nouveau
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 28/10/2016
Age : 16
Localisation : Là où personne ne pourra m'atteindre

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mar 10 Jan 2017 - 19:48

Ah je vois, si les gens ont abusés de sa gentillesse il n'arrive plus à faire confiance à qui que ce soit donc c'est surement pour ça qu'il ne veut pas te le dire. Essaye de lui montrer qu'il peut te faire confiance, pour qu'il voit que tu n'abuseras pas de lui et à ce moment là, il te le dira. Mais ça prend du temps mais en persévérant un peu ça devrait le faire.

Si tu le sens vraiment glissé essaye de trouver quelque chose qu'il le raccrocherait à la réalité, pour moi c'était la musique mais ça peut très bien être un sport, ou n'importe quoi tant qu'il aime ça. IL faut que tu réussisses à trouver ce qu'il aime faire plus que tout et utilise le pour le faire réagir.

Après je vois pas grand chose d'autre que tu puisses faire, c'est tout ce que j'ai, désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Gaby11
The King
The King
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 19
Localisation : en mouvement

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mar 10 Jan 2017 - 19:50

Tu m aides deja beaucoup, merci
Revenir en haut Aller en bas
pounpoun
The King
The King
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/09/2016
Age : 15
Localisation : avec les moutons

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mer 11 Jan 2017 - 13:46

Pendant une courte j'ais essayer de couper mes émotions , j'arreter pas de souffrir en ressentant les émotions de mon père . Au fond de moi je suis devenu une vraie pierre et je voulait toujours etre seuls et je répondais froidement , pas vraiment super je sais pas se qui me faisait souffrir le plus . je me suis éloigné de mes amies alors qu'elle avait rien fait et quand elle essayer de comprendre je l'ais renvoyer balader et je leurs faisait mal ( psychologiquement ) mais chaques jours elles était la a me tendre la main et a me parler comme si j'avait rien et comme si je les avait pas renvoyer balader et sa je pouvait pas le pasresentir et ses sa qui m'a permit d'éviter de m'enfoncer .

Pour ton ami il faut que tu lui tende la main sa fait vraiment du bien mais faut pas trop que tu le pousse a parler juste ta présence lui fera du bien et fait lui comprendre que toi tu est la . Fait des trucs avec lui comme 2 amis font normalement , allez au ciné ou faites un truc , parler de n'importe quoi mais faut que tu le sorte de c'est pensé pour qu'il respire et c'est quand il aura envie il te parlera .

Revenir en haut Aller en bas
Gaby11
The King
The King
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 19
Localisation : en mouvement

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mer 11 Jan 2017 - 20:27

J aimerais bien, passer du temps avec lui... le truc c'est qu il fait des études, donc il ne rentre que le week end, et encore pas a chaque fois

Merci pour les conseils
Revenir en haut Aller en bas
GregC391
The King
The King
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 29/04/2016
Age : 18
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Mer 11 Jan 2017 - 22:28

C'est une solution hautement foireuse.

Se couper de ses émotions ça veut dire déjà ne plus être naturel. Parce que naturellement on ressent des émotions. Donc ça oblige à porter un masque en permanence, ce qui risque d'accentuer le mal-être.
Ensuite on finit vraiment par y arriver, et quand on décide de nouveau de ressentir ça (c'est quand même important), on ne sait plus faire. On ne sait plus vraiment comment être sans ce masque qu'on a porté des années, c'est une remise à zéro difficile. On ne ressent plus vraiment naturellement, il faut se forcer à ressentir, et ça prend du temps.
Et puis c'est artificiel, pour les émotions normales ça marche. Mais des fois quand l'émotion est vraiment trop forte tu n'as pas le temps de mettre en place la barrière, et là ça craque, ce que tu avais retenu explose. Pas joli joli.

Le seul point positif est de tenir le choc si jamais au quotidien ça ne va pas. On sera juste déprimé et seul au lieu d'être complètement abattu. Enfin je suppose. C'est pas une bonne idée, mieux vaut déprimer un bon coup, changer radicalement de vie, et plus tard ça ira mieux. Mais commencer là-dedans c'est bien plus long et moins heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Gaby11
The King
The King
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 30/05/2015
Age : 19
Localisation : en mouvement

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Jeu 19 Jan 2017 - 19:50

Merci encore pour vos conseils!

Comme vous l'aviez dit, il a fini par me dire ce qui s'était passé, on a pu en parler, et j ai l impression qu il va deja (un peu) mieux!

J espère que vous ça va Smile
Revenir en haut Aller en bas
Bastient753
The King
The King
avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   Jeu 16 Fév 2017 - 6:45

"Tous les prédicateurs de morale, ainsi que les théologiens, ont un travers
commun : ils cherchent tous à convaincre l'homme qu'il se sent très mal, qu'il a
besoin d'une cure énergique radicale et dernière. Et puisque les hommes ont
tous prêté l'oreille à ces maîtres, trop avidement et pendant des siècles, quelque
chose de cette superstition qu'ils sont bien misérables a fini par passer
réellement en eux : en sorte que les voici trop disposés à soupirer, à trouver la
vie indigne d'être goûtée et à faire tous grise mine, comme si l'existence était
trop difficile à supporter. En vérité, ils sont furieusement assurés de leur vie, ils
en sont amoureux et, pleins de ruses et de subtilités, ils veulent briser les choses
désagréables et arracher l'épine de la souffrance et du malheur. Il me semble que
l'on a toujours parlé avec exagération de la douleur et du malheur comme s'il
était de bon ton d'exagérer ici : on se tait par contre avec intention au sujet des
innombrables moyens de soulager la douleur, comme par exemple les
narcotiques, ou la hâte fiévreuse des pensées, ou bien une position tranquille, ou
bien encore les bons et les mauvais souvenirs, les intentions, les espoirs et toute
espèce de fiertés et de compassions qui produisent presque des effets
anesthésiques; tandis qu'à un haut degré de souffrance l'évanouissement se
produit de lui-même. Nous nous entendons fort bien à verser des douceurs sur
nos amertumes, surtout sur l'amertume de l'âme; nous avons des ressources dans
notre bravoure et dans notre élévation, ainsi que dans les nobles délires de la
soumission et de la résignation. Un dommage est à peine un dommage pendant
une heure : d'une façon ou d'une autre, un présent nous est en même temps
tombé du ciel - par exemple une force nouvelle, ne fût-ce même qu'une nouvelle
occasion de force! Les prédicateurs de morale, quels thèmes n'ont-ils pas brodés
sur la « misère » intérieure des hommes méchants? Et quels mensonges nous
ont-ils racontés sur le malheur des hommes passionnés! - oui, mensonges, c'est
là le vrai mot : ils connaissaient fort bien l'extrême bonheur de cette espèce
d'hommes, mais ils s'en sont tus parce qu'il était une réfutation de leur théorie,
d'après quoi tout bonheur ne naît que de l'anéantissement de la passion et du
silence de la volonté! Et pour ce qui en est enfin de la recette de tous ces
médecins de l'âme et de leurs recommandations d'une cure radicale et
rigoureuse, il sera permis de demander : notre vie est-elle vraiment assez
douloureuse et assez odieuse pour l'échanger avec avantage contre le stoïcisme
d'un genre de vie pétrifié? Nous ne nous sentons pas assez mal pour devoir nous
sentir mal à la façon stoïque!"



"C’est « conformément à la nature » que vous voulez vivre ! Ô nobles stoïciens, quelle duperie est la vôtre ! Imaginez une organisation telle que la nature, prodigue sans mesure, indifférente sans mesure, sans intentions et sans égards, sans pitié et sans justice, à la fois féconde, et aride, et incertaine, imaginez l’indifférence elle-même érigée en puissance, — comment pourriez-vous vivre conformément à cette indifférence ? Vivre, n’est-ce pas précisément l’aspiration à être différent de la nature ? La vie ne consiste-t-elle pas précisément à vouloir évaluer, préférer, à être injuste, limité, autrement conformé ? Or, en admettant que votre impératif « vivre conformément à la nature » signifiât au fond la même chose que « vivre conformément à la vie » — ne pourriez-vous pas vivre ainsi ? Pourquoi faire un principe de ce que vous êtes vous-mêmes, de ce que vous devez être vous-mêmes ? — De fait, il en est tout autrement : en prétendant lire, avec ravissement, le canon de votre loi dans la nature, vous aspirez à toute autre chose, étonnants comédiens qui vous dupez vous-mêmes ! Votre fierté veut s’imposer à la nature, y faire pénétrer votre morale, votre idéal ; vous demandez que cette nature soit une nature « conforme au Portique » et vous voudriez que toute existence n’existât qu’à votre image — telle une monstrueuse et éternelle glorification du stoïcisme universel ! Malgré tout votre amour de la vérité, vous vous contraignez, avec une persévérance qui va jusqu’à vous hypnotiser, à voir la nature à un point de vue faux, c’est-à-dire stoïque, tellement que vous ne pouvez plus la voir autrement. Et, en fin de compte, quelque orgueil sans limite vous fait encore caresser l’espoir dément de pouvoir tyranniser la nature, parce que vous êtes capables de vous tyranniser vous-mêmes — car le stoïcisme est une tyrannie infligée à soi-même, — comme si le stoïcien n’était pas lui-même un morceau de la nature ?… Mais tout cela est une histoire vieille et éternelle : ce qui arriva jadis avec les stoïciens se produit aujourd’hui encore dès qu’un philosophe commence à croire en lui-même. Il crée toujours le monde à son image, il ne peut pas faire autrement, car la philosophie est cet instinct tyrannique, cette volonté de puissance la plus intellectuelle de toutes, la volonté de « créer le monde », la volonté de la cause première."



"Toutes ces morales qui s’adressent aux individus pour faire leur « bonheur », comme on a l’habitude de dire, — que sont-elles d’autre, sinon des conseils de conduite, par rapport au degré de péril où l’individu vit avec lui-même ; des remèdes contre les passions de l’individu, contre ses bons et ses mauvais penchants, en tant que ces mauvais penchants possèdent la volonté de puissance et voudraient jouer au maître ; de petites et de grosses ruses ou des artifices qui gardent le relent des remèdes de bonne femme ; remèdes baroques et déraisonnables dans la forme, puisqu’ils s’adressent à tous, puisqu’ils généralisent là où il n’est pas permis de généraliser ; tous parlant d’une façon absolue, se prenant au sens absolu ; tous assaisonnés non seulement d’un grain de sel, mais rendus supportables seulement et quelquefois même séduisants lorsqu’ils sont trop épicés et qu’ils prennent une odeur dangereuse, une odeur de l’« autre monde » surtout. Tout cela, au point de vue intellectuel, ne vaut pas grand’-chose ; et c’est bien loin d’être de la « science », encore moins de la « sagesse ». Mais, pour le répéter encore et le répéter toujours, c’est de la sagacité, de la sagacité et encore de la sagacité, mêlée de bêtise, de bêtise et encore de bêtise, — qu’il s’agisse de cette indifférence, de cette froideur de marbre opposées à l’impétuosité folle des penchants que les stoïciens conseillaient et inoculaient comme remède ; ou bien de cet état sans rire ni larmes de Spinoza, de la destruction des passions par l’analyse et la vivisection que celui-ci préconisait si naïvement [...]"

Je vous laisse quant à moi sur ces trois paragraphes de Nietzsche.
Enfin, je mens un peu ; j'ai amputé le dernier.
Bonne lecture!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherche témoignages: se couper de ses émotions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherche témoignages: se couper de ses émotions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» étudiante puéricultrice recherche témoignages
» émission radio sur la langue des signes avec BB - recherche témoignages
» Couper ses locks : vos témoignages
» À la recherche de mes aïeux avant 1600 A.D.
» Besoin de vos talents pour une recherche en 2eme age !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ado Précoce :: La précocité :: Les gens/Les amis-
Sauter vers: