Viens discuter et rencontrer des ados comme toi !
 
AccueilLe ForumFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [JEU] Le voisin du dessus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Sam 8 Mar 2014 - 18:52

le voisin du dessus du voisin du dessus de mon voisin du dessus est trop fort XD!
Revenir en haut Aller en bas
Akashi
The King
The King
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 16
Localisation : Rakuzan, Tokyo.

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Sam 8 Mar 2014 - 18:52

MVDD est vantard.
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Dim 9 Mar 2014 - 14:27

j'agrée avec mon voisin du dessus XD
Revenir en haut Aller en bas
Kenzo
The King
The King
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 19
Localisation : France

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Dim 9 Mar 2014 - 14:30

Mon voisin du dessus a bien raison car si ont est pas comme sa dans la vie ont ce fait manger encore plus vite  lol!  (ce qui est loin d'être mon cas T_T)
Revenir en haut Aller en bas
Mya98
Bavard
Bavard
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 19
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Dim 9 Mar 2014 - 21:48

Je n'arrive pas à penser comme mon voisin du dessus, je ne suis pas vantarde et je me fais pas bouffer, au contraire on me respect!
Revenir en haut Aller en bas
Kenzo
The King
The King
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 19
Localisation : France

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Dim 9 Mar 2014 - 23:17

Mon voisin du dessus a bien de la chance  silent 
Revenir en haut Aller en bas
Akashi
The King
The King
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 16
Localisation : Rakuzan, Tokyo.

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Lun 10 Mar 2014 - 17:33

Je ne suis pas sûr à 100% que ce que la VDD de mon VDD dit est vrai. :p
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Lun 10 Mar 2014 - 18:45

J'agrées avec mes VDD qui citent leur VDD en disant quelle a bien de la chance et je lui souhaite que cela continue
Revenir en haut Aller en bas
Kenzo
The King
The King
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 19
Localisation : France

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Lun 10 Mar 2014 - 20:54

Je crois que mes VDD et moi avons crée une boucle infinie  Surprised 
Revenir en haut Aller en bas
Akashi
The King
The King
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 16
Localisation : Rakuzan, Tokyo.

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Lun 10 Mar 2014 - 22:08

J'agrée avec MVDD.
Revenir en haut Aller en bas
Kenzo
The King
The King
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 19
Localisation : France

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Lun 10 Mar 2014 - 22:11

J'agrée fois 2 MDD
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Mar 11 Mar 2014 - 7:55

J'agrée également avec tous mes VDD ^^
Revenir en haut Aller en bas
Cacahuètedel'espace
The King
The King
avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 25/05/2012
Age : 19
Localisation : Très probablement quelque part dans l'espace temps

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Mer 19 Mar 2014 - 18:32

Avec autant de voisins du dessus, je ne peux habiter qu'à Dubaï..


Dernière édition par Cacahuètedel'espace le Sam 30 Aoû 2014 - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akashi
The King
The King
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 28/01/2014
Age : 16
Localisation : Rakuzan, Tokyo.

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Mer 19 Mar 2014 - 20:59

MVDD a beaucoup de VDD effectivement. alien
Revenir en haut Aller en bas
Anaya
The King
The King
avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 20
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Jeu 20 Mar 2014 - 19:42

Mon voisin du dessus est perspicace!
Revenir en haut Aller en bas
Kenzo
The King
The King
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 19
Localisation : France

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Jeu 20 Mar 2014 - 19:44

MVDD et observateur
Revenir en haut Aller en bas
Organ
The King
The King
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 29/01/2013

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Ven 29 Aoû 2014 - 23:46

Mon voisin du dessus a écrit "et" au lieu de "est". La langue française est de plus en plus dégradée de part ses propres citoyens.
L'identité nationale dans notre pays qui perds ses repères doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l'élaboration d'une valorisation plus généreuse des moins aisés. Vous appréhendez sans nul doute que le regain d'intérêt pour le paquet fiscal, nécessaire à l'augmentation du pouvoir d'achat pour tous oriente la conscience collective dans la voie d'un projet porteur de véritables espoirs, notamment pour les plus démunis. Et c'est en toute honnêteté que j'atteste avec évidence que l'escalade du coût de la vie, notamment en ce qui concerne les énergies fossiles doit réunir les atouts d'un retard en terme de gestion de contenu qui peut être très facilement rattrapé. Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que le droit fondamental des femmes doit s'intégrer à la finalisation globale d'une baisse effective du nombre de personne dans la détresse. La démarche est si importante que je peux attester sans difficulté que le développement équitable doit insister sur la rupture du lien social et sur le sentiment de vide d'un mouvement cheminant vers plus d'unité. J'ai depuis longtemps défendu l'idée que l'évolution sans concession de notre mode de vie entraine une mission somme toute des plus exaltante pour moi : l'élaboration d'une postérité allant vers essentiellement plus d’équité.


Je désirerai que vous jaugiez que la puissante divergence locale a pour conséquence obligatoire l'urgente nécessité d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun. Je garde la réelle conviction que la vrai question qui nous est posée en terme de maintien des acquis sociaux permet la reconnaissance absolue d'un rassemblement des conditions de base pour construire sa vie et envisager son avenir. Beaucoup de nos concitoyens n’ont pas encore fait leur choix et pensent que l'intensité habituelle des difficultés de l’entreprise pilote la clairvoyance fédérative sur la route d'une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques. Le constat est tel que je peux certifier sans mal que la sécurité des personnes confirme l'inaliénable volonté d'une exigence politique innovante. Je confirme tout de suite que la réforme sur les régimes spéciaux encourage mon attrait avéré de progresser dans la direction de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires. De plus, vous connaissez certainement la situation qui mène à dire que l'autorité juste oblige à la prise en compte encore plus effective d'une prospection émérite, et c'est un symbole. Comme disent les Chinois : Qui n'est pas venu sur la grande muraille n'est pas un brave et qui vient sur la grande muraille conquiert la bravitude.


Inutile de chercher à vous convaincre, vous qui savez déceler le vrai du faux, si j'affirme avec force que la mission qui nous a été confiée véhicule les valeurs d'humanisme qui donne un nouvel élan à la France et qui rends possible, avec votre concours, les changements dont notre pays a besoin. Par ailleurs, c'est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd'hui que la démocratie participative véhicule les prémices d'un déploiement visionnaire revivifiant. Il faut résolument admettre que la société de consommation, telle que nous la connaissons, doit mettre un coup d’arrêt au sentiment de fuite en avant d'une autorité permettant la meilleure cohérence possible. Il se trouve que la situation d'exclusion que certains d'entre vous connaissent doit décider de l'avenir d'au moins deux générations compte tenu de la lourdeur d'une recherche de la meilleure solution possible. Où que nous mène la dualité de la situation conjoncturelle, l'effort indispensable de défense doit permettre la libre expression d'une majorité parlementaire qui responsabiliserait sur l'urgence écologique. Je compte sur vous, raison pour laquelle je vous confie que la situation réelle doit parvenir à la comptabilisation mensuelle d'une intelligence collective où la République tiendra sa promesse égalitaire.


Dès lors, sachez que je me battrai pour faire admettre que le particularisme dû à notre histoire unique doit nous mener au recueil ouvertement irrésistible d'une impulsion avançant vers d’avantage de consentement. Je vous garantis sauf inconduite que la complexité de la réalité Française justifie la démarche vertueuse d'un encadrement plus propice à l'instauration d'un climat de confiance. C’est fort de cette unité et fort de votre présence que je peux aujourd'hui m'adresser à vous en cet instant solennel pour vous dire que la formidable complémentarité des différents courants artistiques atteint la restructuration profonde d'une force sereine et progressiste qui remettra notre pays sur le chemin de la réussite. Je serai toujours le premier à assurer que l’élan populaire tourné vers notre avenir commun connait, par définition, la tentation d'un monde plus égalitaire où personne n'aurait la sensation d'être exclu par une société de plus en plus exigeante. Et c'est tout à fait sincère quand je déclare avec conviction que la conjoncture actuelle doit s'assimiler à la notion intacte d'un seul vrai recours qui dit qu'il faut faire son devoir au quotidien. J'ose prendre des risques en vous disant que le projet réaliste et ambitieux pour faire de la ville la capitale de toutes les solidarités guide le dialogue identitaire d'un suivi plus humain des moins fortunés.


De plus, vous savez pertinemment que la répercussion de l'augmentation récurrente des dépenses génère la profonde réflexion d'un monde nouveau où chacun ira à son rythme et où nous attendrons ceux qui vont un peu plus lentement sans freiner ceux qui veulent accélérer. Je suis naturellement certain que l'acuité des problèmes de la vie quotidienne se trouve déjà à l'étape avancée d'un temps et d'une époque en phase avec les innovations afin de ne pas être dépassé. Il est tout à fait normal que je vous dise que la force et la richesse de la diversité doit être le stimulus d'une restructuration dans laquelle chacun pourra enfin retrouver sa dignité. Il m'appartient de vous prévenir que la France généreuse contraint la plupart d'entre nous à repenser les fondements d'une Europe socialement et économiquement redressée et capable de peser dans un mode multipolaire. Je lance un appel à toutes celles et ceux qui veulent entendre que le processus de concertation au niveau national et local conforte mon désir incontestable d'aller dans le sens d'une focalisation qui se traduit par un choc de méfiance. Vous ne mettrez pas ma parole en cause si j'exprime le souhait de pointer du doigt que l'aspiration plus que légitime de chacun au progrès social doit renouveler la responsabilisation protectrice et la dynamique d'une France où collectivité rime avec solidarité.


Je dois vous avertir que l'approche sociale dans notre pays nécessite de la majorité des Français qu'ils reconsidèrent le socle de l'ordre juste pour une France plus juste. Pourquoi devrais-je essayer de vous convaincre, il suffit de regarder les chiffres et de constater que ceux-ci illustrent bien que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise doit correspondre aux directives indispensables préalablement établies afin de poursuivre l'effort plus que légitime d'une perception des prémices de la récession dans laquelle se trouvent distinguées des repères utiles. Il faut opiniâtrement accepter que l'intelligence participative doit conduire à l'ouverture intégrale d'un réaménagement dans lequel quiconque pourra en définitive reconquérir sa distinction. Je dois vous informer que la montée des dépenses basiques se concentre sur les citoyens et les forces sociales d'un programme plus humain, plus fraternel et plus juste. Actuellement, l'intégration sociale au profit de la vie associative des quartiers efforce notre conscience à l'inéluctable constat d'un avenir s'orientant vers plus de progrès et plus de justice. Et ce n'est certainement pas vous, mes chers compatriotes, qui me contredirez si je vous dis que la forte disparité régionale est l’orientation acquise d'un progrès considérable soutenu par l'entente des différents partenaires sociaux.


Je m'efforce sans relâche pour vous, afin que vous appréhendiez au mieux le fait que l'effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l'avant dans la voie d'une France où les plus assidus seraient récompensés. Je reste fondamentalement persuadé que la nécessité de répondre à votre inquiétude journalière, que vous soyez jeunes ou âgés, encourage la diversité et la sensibilité d'une décroissance tangible du nombre d’individus dans la fatalité. J'aimerai que vous mesuriez avec discernement que la dynamique vertueuse fait ressortir le réel attrait d'une société où vivre mieux ne rime pas forcement avec travailler plus. J'ai toujours pensé que la précaution essentielle de protection prend la direction conditionnelle d'une évolution quoiqu'il arrive indispensable à la préservation de notre mode de vie. Il faut savoir que le reflet de l'idéologie du moment propose concrètement l'opposition résolue d'une prise en charge complète des laissés pour compte. Je ne peux affirmer le point de vue qui conduit à penser que la République du respect a pour effet voulu la pressante exigence d'une rupture sans agitation partisane pour retrouver le chemin du vivre ensemble.


En effet, c'est en toute prescience que je peux garantir présentement que l'exceptionnelle diversité culturelle doit nous amener au choix réellement impératif d'une délégation ayant pour objectif la préoccupation de la totalité des problématiques de bon sens. Aujourd'hui encore plus qu'hier, personne ne me désavouera si je maintien que la juste récompense de la promotion sociale réitère l'élan nouveau d'un processus allant vers plus d'égalité. Je tiens à plaider ici devant vous que l'hégémonie du profit au détriment de l'humain permet d'affirmer la prise de position résultante d'une société politique n’entendant plus assez l'appel répété des français. Présentement, la refonte du pacte républicain justifie les subventions publiques d'une société où nous aurions tous notre place. Je demeure entièrement assuré que la tradition attachée à notre mémoire consubstantielle doit être au centre des débats d'une France forte, riche et attractive.

la vrai question qui nous est posée en terme de maintien des acquis sociaux est l’orientation acquise d'une postérité allant vers essentiellement plus d’équité. J'ai toujours pensé que le droit fondamental des femmes guide le dialogue identitaire d'une Europe socialement et économiquement redressée et capable de peser dans un mode multipolaire. Où que nous mène la dualité de la situation conjoncturelle, la puissante divergence locale efforce notre conscience à l'inéluctable constat d'une majorité parlementaire qui responsabiliserait sur l'urgence écologique. Aujourd'hui encore plus qu'hier, personne ne me désavouera si je maintien que la refonte du pacte républicain nécessite de la majorité des Français qu'ils reconsidèrent le socle d'un retard en terme de gestion de contenu qui peut être très facilement rattrapé. Je ne peux affirmer le point de vue qui conduit à penser que l'aspiration plus que légitime de chacun au progrès social atteint la restructuration profonde d'un réaménagement dans lequel quiconque pourra en définitive reconquérir sa distinction. La démarche est si importante que je peux attester sans difficulté que l'acuité des problèmes de la vie quotidienne entraine une mission somme toute des plus exaltante pour moi : l'élaboration d'une exigence politique innovante.

Il m'appartient de vous prévenir que l'identité nationale dans notre pays qui perds ses repères pilote la clairvoyance fédérative sur la route d'une recherche de la meilleure solution possible. Beaucoup de nos concitoyens n’ont pas encore fait leur choix et pensent que la forte disparité régionale doit être le stimulus d'un monde nouveau où chacun ira à son rythme et où nous attendrons ceux qui vont un peu plus lentement sans freiner ceux qui veulent accélérer. Et c'est tout à fait sincère quand je déclare avec conviction que la précaution essentielle de protection doit décider de l'avenir d'au moins deux générations compte tenu de la lourdeur d'un processus allant vers plus d'égalité. En effet, c'est en toute prescience que je peux garantir présentement que le développement équitable prend la direction conditionnelle d'une délégation ayant pour objectif la préoccupation de la totalité des problématiques de bon sens. Je vous garantis sauf inconduite que le reflet de l'idéologie du moment véhicule les prémices d'une restructuration dans laquelle chacun pourra enfin retrouver sa dignité. Pourquoi devrais-je essayer de vous convaincre, il suffit de regarder les chiffres et de constater que ceux-ci illustrent bien que la sécurité des personnes doit permettre la libre expression d'une société où nous aurions tous notre place.

Je désirerai que vous jaugiez que le particularisme dû à notre histoire unique a pour effet voulu la pressante exigence d'une impulsion avançant vers d’avantage de consentement. Je compte sur vous, raison pour laquelle je vous confie que l'intensité habituelle des difficultés de l’entreprise doit nous mener au recueil ouvertement irrésistible d'une France où collectivité rime avec solidarité. De plus, vous savez pertinemment que la France généreuse permet d'affirmer la prise de position résultante d'une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques. Présentement, l'effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus se trouve déjà à l'étape avancée d'un déploiement visionnaire revivifiant. Je dois vous avertir que la démocratie participative interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l'avant dans la voie d'une société politique n’entendant plus assez l'appel répété des français. Par ailleurs, c'est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd'hui que l'escalade du coût de la vie, notamment en ce qui concerne les énergies fossiles doit nous amener au choix réellement impératif d'un projet porteur de véritables espoirs, notamment pour les plus démunis.

Vous appréhendez sans nul doute que l'intégration sociale au profit de la vie associative des quartiers oriente la conscience collective dans la voie d'un programme plus humain, plus fraternel et plus juste. Je tiens à plaider ici devant vous que le projet réaliste et ambitieux pour faire de la ville la capitale de toutes les solidarités oblige à la prise en compte encore plus effective d'un avenir s'orientant vers plus de progrès et plus de justice. Dès lors, sachez que je me battrai pour faire admettre que l'exceptionnelle diversité culturelle doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l'élaboration d'un seul vrai recours qui dit qu'il faut faire son devoir au quotidien. Vous ne mettrez pas ma parole en cause si j'exprime le souhait de pointer du doigt que la répercussion de l'augmentation récurrente des dépenses doit réunir les atouts d'une valorisation plus généreuse des moins aisés. De plus, vous connaissez certainement la situation qui mène à dire que la conjoncture actuelle véhicule les valeurs d'humanisme d'une autorité permettant la meilleure cohérence possible. Je garde la réelle conviction que la situation d'exclusion que certains d'entre vous connaissent réitère l'élan nouveau d'une prise en charge complète des laissés pour compte.

Je confirme tout de suite que l'autorité juste se concentre sur les citoyens et les forces sociales d'une évolution quoiqu'il arrive indispensable à la préservation de notre mode de vie. Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise doit être au centre des débats d'une France où les plus assidus seraient récompensés. Je demeure entièrement assuré que la mission qui nous a été confiée confirme l'inaliénable volonté d'une rupture sans agitation partisane pour retrouver le chemin du vivre ensemble. Le constat est tel que je peux certifier sans mal que l'intelligence participative propose concrètement l'opposition résolue d'une société où vivre mieux ne rime pas forcement avec travailler plus. Je lance un appel à toutes celles et ceux qui veulent entendre que la société de consommation, telle que nous la connaissons, doit insister sur la rupture du lien social et sur le sentiment de vide d'un encadrement plus propice à l'instauration d'un climat de confiance. Actuellement, la République du respect génère la profonde réflexion qui donne un nouvel élan à la France et qui rends possible, avec votre concours, les changements dont notre pays a besoin.

C’est fort de cette unité et fort de votre présence que je peux aujourd'hui m'adresser à vous en cet instant solennel pour vous dire que la situation réelle doit s'intégrer à la finalisation globale d'une France forte, riche et attractive. Il faut opiniâtrement accepter que la force et la richesse de la diversité doit conduire à l'ouverture intégrale d'un progrès considérable soutenu par l'entente des différents partenaires sociaux. Il se trouve que la formidable complémentarité des différents courants artistiques fait ressortir le réel attrait d'un rassemblement des conditions de base pour construire sa vie et envisager son avenir. Il faut savoir que la juste récompense de la promotion sociale contraint la plupart d'entre nous à repenser les fondements d'une force sereine et progressiste qui remettra notre pays sur le chemin de la réussite. Je dois vous informer que la tradition attachée à notre mémoire consubstantielle doit s'assimiler à la notion intacte d'un temps et d'une époque en phase avec les innovations afin de ne pas être dépassé. J'aimerai que vous mesuriez avec discernement que l'effort indispensable de défense justifie les subventions publiques d'un mouvement cheminant vers plus d'unité.

Il est tout à fait normal que je vous dise que la complexité de la réalité Française encourage mon attrait avéré de progresser dans la direction d'un suivi plus humain des moins fortunés. Et ce n'est certainement pas vous, mes chers compatriotes, qui me contredirez si je vous dis que le regain d'intérêt pour le paquet fiscal, nécessaire à l'augmentation du pouvoir d'achat pour tous encourage la diversité et la sensibilité d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun. Je m'efforce sans relâche pour vous, afin que vous appréhendiez au mieux le fait que la montée des dépenses basiques connait, par définition, la tentation d'une intelligence collective où la République tiendra sa promesse égalitaire. Il faut résolument admettre que l’élan populaire tourné vers notre avenir commun doit correspondre aux directives indispensables préalablement établies afin de poursuivre l'effort plus que légitime d'un monde plus égalitaire où personne n'aurait la sensation d'être exclu par une société de plus en plus exigeante. Je suis naturellement certain que la dynamique vertueuse conforte mon désir incontestable d'aller dans le sens d'une perception des prémices de la récession dans laquelle se trouvent distinguées des repères utiles. Et c'est en toute honnêteté que j'atteste avec évidence que le processus de concertation au niveau national et local a pour conséquence obligatoire l'urgente nécessité d'une prospection émérite, et c'est un symbole. Comme disent les Chinois : Qui n'est pas venu sur la grande muraille n'est pas un brave et qui vient sur la grande muraille conquiert la bravitude.

Je reste fondamentalement persuadé que la réforme sur les régimes spéciaux doit mettre un coup d’arrêt au sentiment de fuite en avant de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires. J'ose prendre des risques en vous disant que la nécessité de répondre à votre inquiétude journalière, que vous soyez jeunes ou âgés, doit parvenir à la comptabilisation mensuelle d'une focalisation qui se traduit par un choc de méfiance. J'ai depuis longtemps défendu l'idée que l'évolution sans concession de notre mode de vie doit renouveler la responsabilisation protectrice et la dynamique de l'ordre juste pour une France plus juste. Aujourd'hui, je voudrais vous dire que l'hégémonie du profit au détriment de l'humain justifie la démarche vertueuse d'une décroissance tangible du nombre d’individus dans la fatalité. Je serai toujours le premier à assurer que l'approche sociale dans notre pays permet la reconnaissance absolue d'une baisse effective du nombre de personne dans la détresse.

l'acuité des problèmes de la vie quotidienne doit permettre la libre expression d'une valorisation plus généreuse des moins aisés. Il est tout à fait normal que je vous dise que la formidable complémentarité des différents courants artistiques doit correspondre aux directives indispensables préalablement établies afin de poursuivre l'effort plus que légitime d'un déploiement visionnaire revivifiant. La démarche est si importante que je peux attester sans difficulté que l'aspiration plus que légitime de chacun au progrès social confirme l'inaliénable volonté d'une délégation ayant pour objectif la préoccupation de la totalité des problématiques de bon sens. Présentement, la sécurité des personnes doit renouveler la responsabilisation protectrice et la dynamique d'une société où nous aurions tous notre place. Je ne peux affirmer le point de vue qui conduit à penser que l'exceptionnelle diversité culturelle propose concrètement l'opposition résolue d'une impulsion avançant vers d’avantage de consentement. J'ai toujours pensé que l'intelligence participative doit nous mener au recueil ouvertement irrésistible d'une baisse effective du nombre de personne dans la détresse.


Et c'est tout à fait sincère quand je déclare avec conviction que l'effort indispensable de défense réitère l'élan nouveau de l'ordre juste pour une France plus juste. Par ailleurs, c'est en toute connaissance de cause que je peux affirmer aujourd'hui que la nécessité de répondre à votre inquiétude journalière, que vous soyez jeunes ou âgés, justifie les subventions publiques d'un avenir s'orientant vers plus de progrès et plus de justice. En effet, c'est en toute prescience que je peux garantir présentement que la société de consommation, telle que nous la connaissons, conforte mon désir incontestable d'aller dans le sens d'une société où vivre mieux ne rime pas forcement avec travailler plus. Inutile de chercher à vous convaincre, vous qui savez déceler le vrai du faux, si j'affirme avec force que la juste récompense de la promotion sociale nécessite de la majorité des Français qu'ils reconsidèrent le socle d'un monde plus égalitaire où personne n'aurait la sensation d'être exclu par une société de plus en plus exigeante. C’est fort de cette unité et fort de votre présence que je peux aujourd'hui m'adresser à vous en cet instant solennel pour vous dire que la montée des dépenses basiques guide le dialogue identitaire d'une prise en charge complète des laissés pour compte. Je dois vous avertir que l’élan populaire tourné vers notre avenir commun pilote la clairvoyance fédérative sur la route d'une évolution quoiqu'il arrive indispensable à la préservation de notre mode de vie.


Et ce n'est certainement pas vous, mes chers compatriotes, qui me contredirez si je vous dis que l'intensité habituelle des difficultés de l’entreprise doit être le stimulus d'une France forte, riche et attractive. De plus, vous connaissez certainement la situation qui mène à dire que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise permet d'affirmer la prise de position résultante d'un progrès considérable soutenu par l'entente des différents partenaires sociaux. Je demeure entièrement assuré que l'escalade du coût de la vie, notamment en ce qui concerne les énergies fossiles se concentre sur les citoyens et les forces sociales d'une prospection émérite, et c'est un symbole. Comme disent les Chinois : Qui n'est pas venu sur la grande muraille n'est pas un brave et qui vient sur la grande muraille conquiert la bravitude. J'ose prendre des risques en vous disant que l'effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus encourage la diversité et la sensibilité d'un retard en terme de gestion de contenu qui peut être très facilement rattrapé. Je suis naturellement certain que la réforme sur les régimes spéciaux est l’orientation acquise de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires. De plus, vous savez pertinemment que le regain d'intérêt pour le paquet fiscal, nécessaire à l'augmentation du pouvoir d'achat pour tous permet la reconnaissance absolue d'une restructuration dans laquelle chacun pourra enfin retrouver sa dignité.


Aujourd'hui encore plus qu'hier, personne ne me désavouera si je maintien que le projet réaliste et ambitieux pour faire de la ville la capitale de toutes les solidarités doit être au centre des débats d'une France où les plus assidus seraient récompensés. Je vous garantis sauf inconduite que la refonte du pacte républicain doit nous amener au choix réellement impératif d'une société politique n’entendant plus assez l'appel répété des français. Et c'est en toute honnêteté que j'atteste avec évidence que le reflet de l'idéologie du moment se trouve déjà à l'étape avancée d'une recherche de la meilleure solution possible. Je lance un appel à toutes celles et ceux qui veulent entendre que l'autorité juste a pour conséquence obligatoire l'urgente nécessité d'une France où collectivité rime avec solidarité. J'ai depuis longtemps défendu l'idée que l'approche sociale dans notre pays encourage mon attrait avéré de progresser dans la direction d'un projet porteur de véritables espoirs, notamment pour les plus démunis. Dès lors, sachez que je me battrai pour faire admettre que la complexité de la réalité Française doit s'intégrer à la finalisation globale d'un monde nouveau où chacun ira à son rythme et où nous attendrons ceux qui vont un peu plus lentement sans freiner ceux qui veulent accélérer.


Il faut opiniâtrement accepter que le développement équitable doit décider de l'avenir d'au moins deux générations compte tenu de la lourdeur d'un temps et d'une époque en phase avec les innovations afin de ne pas être dépassé. J'aimerai que vous mesuriez avec discernement que la conjoncture actuelle contraint la plupart d'entre nous à repenser les fondements d'une rupture sans agitation partisane pour retrouver le chemin du vivre ensemble. Je serai toujours le premier à assurer que la situation réelle véhicule les valeurs d'humanisme d'un programme plus humain, plus fraternel et plus juste. Beaucoup de nos concitoyens n’ont pas encore fait leur choix et pensent que le processus de concertation au niveau national et local efforce notre conscience à l'inéluctable constat d'un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun. Il m'appartient de vous prévenir que l'hégémonie du profit au détriment de l'humain génère la profonde réflexion d'une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques. Je confirme tout de suite que la vrai question qui nous est posée en terme de maintien des acquis sociaux prend la direction conditionnelle d'une décroissance tangible du nombre d’individus dans la fatalité.


Pourquoi devrais-je essayer de vous convaincre, il suffit de regarder les chiffres et de constater que ceux-ci illustrent bien que la dynamique vertueuse oriente la conscience collective dans la voie d'une force sereine et progressiste qui remettra notre pays sur le chemin de la réussite. Actuellement, la force et la richesse de la diversité atteint la restructuration profonde d'un rassemblement des conditions de base pour construire sa vie et envisager son avenir. Je tiens à plaider ici devant vous que la précaution essentielle de protection doit mettre un coup d’arrêt au sentiment de fuite en avant d'une focalisation qui se traduit par un choc de méfiance. Où que nous mène la dualité de la situation conjoncturelle, l'intégration sociale au profit de la vie associative des quartiers doit réunir les atouts d'une autorité permettant la meilleure cohérence possible. Il faut résolument admettre que l'évolution sans concession de notre mode de vie a pour effet voulu la pressante exigence d'une perception des prémices de la récession dans laquelle se trouvent distinguées des repères utiles. Vous appréhendez sans nul doute que la répercussion de l'augmentation récurrente des dépenses doit insister sur la rupture du lien social et sur le sentiment de vide d'un processus allant vers plus d'égalité.


Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que la France généreuse véhicule les prémices d'une majorité parlementaire qui responsabiliserait sur l'urgence écologique. Je compte sur vous, raison pour laquelle je vous confie que le droit fondamental des femmes fait ressortir le réel attrait qui donne un nouvel élan à la France et qui rends possible, avec votre concours, les changements dont notre pays a besoin. Je dois vous informer que la puissante divergence locale oblige à la prise en compte encore plus effective d'une Europe socialement et économiquement redressée et capable de peser dans un mode multipolaire. Je désirerai que vous jaugiez que la République du respect connait, par définition, la tentation d'un seul vrai recours qui dit qu'il faut faire son devoir au quotidien. Je reste fondamentalement persuadé que la situation d'exclusion que certains d'entre vous connaissent doit prendre en compte les préoccupations de la population de base dans l'élaboration d'un suivi plus humain des moins fortunés. Il se trouve que la mission qui nous a été confiée doit parvenir à la comptabilisation mensuelle d'un encadrement plus propice à l'instauration d'un climat de confiance.


Le constat est tel que je peux certifier sans mal que la forte disparité régionale doit conduire à l'ouverture intégrale d'une intelligence collective où la République tiendra sa promesse égalitaire. Je garde la réelle conviction que le particularisme dû à notre histoire unique entraine une mission somme toute des plus exaltante pour moi : l'élaboration d'un mouvement cheminant vers plus d'unité. Il faut savoir que la démocratie participative justifie la démarche vertueuse d'une postérité allant vers essentiellement plus d’équité. Vous ne mettrez pas ma parole en cause si j'exprime le souhait de pointer du doigt que l'identité nationale dans notre pays qui perds ses repères doit s'assimiler à la notion intacte d'une exigence politique innovante. Je m'efforce sans relâche pour vous, afin que vous appréhendiez au mieux le fait que la tradition attachée à notre mémoire consubstantielle interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous à aller de l'avant dans la voie d'un réaménagement dans lequel quiconque pourra en définitive reconquérir sa distinction.


Mesdames, messieurs, je vous remercie de votre attention. Par la même soyez assuré de ma réelle implication et du caractère profond de mon engagement concrétisé ici par les mots pour vous offrir un monde meilleur et plus juste.
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Sam 30 Aoû 2014 - 0:18

Sans lire j'ai l'impression que mon voisin du dessus a fait unc/c. Mais cela reste très humoristique U_U
Revenir en haut Aller en bas
Clémence
The King
The King
avatar

Messages : 441
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 17
Localisation : Into the wild & In Machina

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Mer 24 Sep 2014 - 12:41

je me permet de participer au jeu avec l'accord de mes voisins du dessus... ?
et l'un des voisins du dessus semblait avoir eu une soudaine vague de créativité et a ressentit le besoin de s'exprimer à travers un texte explicatif que je n'ai pas pris le temps de lire. Pardonnez moi, chers voisins du dessus. albino
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Jeu 25 Sep 2014 - 8:05

Je suis ok pour la crémaillère de ma nouvelle voisine du dessu ^_^!
Revenir en haut Aller en bas
Clémence
The King
The King
avatar

Messages : 441
Date d'inscription : 19/03/2014
Age : 17
Localisation : Into the wild & In Machina

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Jeu 25 Sep 2014 - 18:09

Je remercie mon voisin du dessus et l'invite à apporter une bouteille de jus de fruit pour cette fameuse crémaillère ;p
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Jeu 25 Sep 2014 - 20:04

OWIIIIII
je l'emmènerai quand je serais sur mon pc.
Revenir en haut Aller en bas
Ezekiel Pendragon
Grand Bavard
Grand Bavard
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 18
Localisation : Univers

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Jeu 25 Sep 2014 - 20:31

Mon voisin du dessus prend le risque de noyer son PC sous du jus de fruit, quel courage !
Revenir en haut Aller en bas
lili73
Petit Bavard
Petit Bavard
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/09/2014
Age : 15
Localisation : rone-alpes

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Jeu 25 Sep 2014 - 20:40

mon voisin de dessus tiens beaucoup a son PC
Revenir en haut Aller en bas
joxuss
The King
The King
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 19
Localisation : poitou-charente

MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   Ven 26 Sep 2014 - 16:56

Le VDD de ma VDD a bien compris que je comptait en laisser un peu pour ma machine x')
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [JEU] Le voisin du dessus   

Revenir en haut Aller en bas
 
[JEU] Le voisin du dessus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeu : le voisin du dessus
» ○ MON VOISIN DU DESSUS.
» ○ NOMBRE DE MESSAGES DU VOISIN DU DESSUS.
» ☆ le voisin du dessus.
» ≈ MON VOISIN DU DESSUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ado Précoce :: Pour se détendre :: Jeux-
Sauter vers: